Année 1053 de la troisième ère dite Askaärienne. Le monde est en proie aux anomalies spatio-temporelles et les continents sont en guerre. Incarnez le personnage dont vous rêvez et tentez de devenir le nouveau héros d'Aether, ou bien son destructeur.
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

 

 Beware of wild bears...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Halloween Sylvestre
Messages : 91
Pièces : 698
Date d'inscription : 26/08/2013

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
68/100  (68/100)
XP:
750/1500  (750/1500)
avatar

MessageSujet: Beware of wild bears...   Lun 26 Aoû - 16:52

~Le personnage~

Prénom : Beorf
Nom de famille : Bromanson
Âge : 36 ans.
Classe : Morpha

Description physique :

Beorf Bromanson est un dur, grand de 2m15, sa stature imposante peut impressionner facilement n'importe qui, il a les épaules bien carrés, ses bras pourrait être comparé à des troncs d'arbre tellement ils sont larges et musculeux. Il porte de bracelet en fer au poignet, ainsi qu'une tunique marron rudimentaire avec un short simple. Béorf Bromanson n'est pas vieux, il n'a que 36 ans, seulement à cause de sa spectaculaire barbe il y a de quoi se tromper. En effet, sa grosse barbe noire avec sa moustache lui donneront 45 ans aux yeux d'autres personnes. Béorf a les cheveux longs qui lui tombent sur les épaules, ils sont noirs comme sa barbe. Les yeux du géant sont orange-noir ce qui lui donne un certain charme dans le regard plutôt appréciable. D'ailleurs si notre béorite faisait l'effort de se raser et de changer de coiffure les cheveux, il aurait le charisme d'un prince-guerrier. Mais comme j'ai pu vous le décrire physiquement vous comprendrez que ce n'est pas vraiment son genre... Il porte des chaussures faites en peau d'un animal quelconque de la forêt d'Orion. Beorf possède une pilosité assez importante ce qui lui couvre les bras et les jambes en grande partie. Il a rarement froid et ne tombe que très peu malade grâce à son métabolisme d'ours. Notre cher ami poilu sous sa forme d'ours est bien différent : Lorsqu'il est sur ses quatre pattes, Beorf fait 1m50, lorsqu'il est debout il fait trois mètres, c'est un ours au pelage noir comme sa barbe sous sa forme humaine. Sur chacune de ses grosses pattes il possède quatre longues griffes capable de sans problème coupé un arbre comme de la chair. Il a une mâchoire assez grande avec des dents très longues et pointu. Voilà ça sera tout pour la description physique.




Description mentale :

Le mentale des morphas n'est pas comme celui des simples humains, ils sont influencés par l'animal dont ils peuvent prendre l'apparence... Ainsi, Beorf est quelqu'un de courageux bravant n'importe quel danger et affrontant n'importe quelle adversaire, on peut dire qu'il n'a peur de rien. Il est aussi très gourmand, pour lui bien manger est gage de bonne humeur, donc lorsque que Beorf ne mange pas son comportement en est donc à l'inverse grandement affecté, il sera grincheux, déprimé et s'il meurt de faim, violent ! L'éducation que lui ont offert ses parents était parfaite, Béorf est poli (et poilu), courtois, intelligent et il n'hésite pas à partager avec ceux qui sont dans le besoin. C'est un homme de parole qui ne revient jamais sur ses décisions, en revanche pour lui la trahison est un crime qui se punit par un coup de griffe sur la jugulaire. Il connaît très peu l'histoire de son monde et ne connait que très peu les dieux, Malgré cela comme les Bromanson avant le massacre priai régulièrement la déesse Inazuma, pour qu'elle leur offre de l'énergie au combat. Son père lui a donc appris à prier assez souvent la dite déesse. Par son isolement Beorf ne connaît pas très bien le monde extérieur à la forêt d'Orion, il est par conséquent un peu méfiant du monde extérieur. Beorf a pardonné aux humains pour le massacre perpétré sur ces ancêtres, car son père a découvert en une humaine, (sa mère en l'occurrence)que ce n'est pas la race qui fait la personne.À force de vivre une vie monotone, Beorf a developpé une envie d'aventure et de combat épique. Son but ultime est d'accomplir le rêve de ces parents, jadis est mort au berceau.

Histoire :

Les Béorites... Une des plus anciennes races de morpha, grande, puissant et respecté par les simples humains. Jusqu'au jour où les humains jaloux de leurs pouvoirs se mirent à les chasser... Il ne restait presque plus rien de cette race glorieuse, seul 500 représentant avait survécu dans tout Imaginary Rebirth.

Une famille malgré cela résista aux humains, les Bromanson, une famille de morpha guerrier. Lors de leur combat, seul un d'entre eux survécut, les humains qui avaient voulu tuer les Bromanson, étaient tous morts, mais le survivant était seul désormais. Craignant que les humains cherchent à le traquer pour venger leur famille, le dernier Bromanson trouva refuge à l'orée de la fantastique forêt d'Orion, déjà peu accessible par les simples humains, celle-ci les effrayais par ses multiples danger.

Il y bâtit de ses propres mains une grande demeure faite de tronc d'arbre, construisit un potagé, cultiva et chassa pour pouvoir ce nourrire. A quelques kilomètre de là, un village humain existais. Notre dernier béorite en profita pour y acheté ce qu'il ne pouvais lui même se procuré, ainsi c'est lors d'une de ces excursions dans une ville pour acheter du miel, qu'il rencontra celle qui devint plus tard sa femme, elle étais belle et gracieuse. Et pourtant elle étais une simple paysanne.

Ils tombèrent tout deux fou amoureux d'un simple regard, et la paysanne décida que son destin la liais au béorite. Il lui apprit ses origines et dévoila son secret, mais elle continua de l'aimer ainsi, enfin ils eurent ensemble un enfant : Ils le nommèrent Beorf en honneur à son grand-père qui avait vaincu à lui seuls 50 soldats humains, lors du grand massacre. Le petit était né sous la bénédiction d'Inazuma, déesse de la lave et de la foudre et grande prêtresse des Morpha.
Il découvrit une fois adulte seulement qu'il pouvait lier les pouvoirs de la foudre à ses attaques. Beorf grandit, fut éduqué dans le respect des règles Béorites, dès cinq ans, il apprit à ce transformé en ourson. Et à 10 ans a contrôlé les abeilles, cette capacité étonnait même son père... Son père lui appris à combattre sous sa forme d'ours. Puis le temps passa et la famille Bromanson vivait tranquillement.
Jusqu'au triste jour où le père de Beorf ainsi que sa mère, partirent en voyage, il se disait en quête d'un éden pour les béorites, un lieu où chacun d'eux pourrais vivre en paix à l'abri de la jalousie des autres races. Le jour de leur départ Beorf avait 26 ans, il préféra rester à la demeure familiale pour entretenir l'endroit, il devint bucheron pour pouvoir revendre le bois de la forêt et gagné de l'argent.

Mais jamais ces parents ne revinrent, ils furent victime d'un assassina alors qu'il dormait ensemble dans une auberge, ils furent tout 2 égorgées dans leur sommeil par l'aubergiste pour leur voler leur or. Beorf apprît cette horrible nouvelle cinq ans après leur départ, il plongea dans une dépression profonde, il songea même à mettre fin à ces jours... Mais le désir de vengeance étais plus fort que celui du suicide, il partit en quête du meurtrier, il le trouva sans peine, car l'assassin c'était vanté de sa richesse partout où il allait, une nuit Beorf coinça l'individu dans une ruelle et là il vengea ces parents. Considérant que mal étais rendu, il abandonna sa haine.

Le temps passa à nouveau et Beorf s'ennuyait ferme dans sa grande demeure, il pensait régulièrement à ses parents, surtout, à leur rêve de trouver l'éden de Béorite, Beorf décida de reprendre le flambeau et de réaliser le rêve de ses parents. Il espérait surtout pouvoir combattre et vivre des aventures épiques par la même occasion. Ainsi, il abandonna son domaine, s'arma de sa hache de bucheron qu'il plaça dans un étui sur son dos, remplis sa bourse de pièce d'or, mit de la nourriture en quantité énorme dans un sac et est parti en ayant pris soin de cacher la clé de sa maison sous le paillasson de l'entrée...


~Classe~

Citation :
-- Morpha non-transformé --

-(Polymorphie) : Ours noir
-Attaque avec arme simple (une hache en l'occurence)

-- Morpha Transformé --

Attaque mag-Rugissement Primale[Buff/Bénédiction] :
Beorf pousse un rugissement impressionnant le rendant plus puissant pour un court instant et à une certaine chance de le guérir des altérations s'il en est affecté. Son attaque augmente de 10 %.

Attaque mag-La Fureur des abeilles[Altération]
Beorf fait se matérialiser une ruche pleine d'abeille dans sa main qu'il balance sur son adversaire, les abeilles dès leur ruche détruites piques l'adversaire, sous l'effet de la douleur lié au picure d'abeille, la précision et la défense de l'ennemi se voit baissé de 10%.

Attaque phy/mag-Déchiquetage Éclair :
Beorf canalise sa magie sous forme d'électricité et la concentre dans ses griffes et il donne plusieurs coups de griffe rapide et violents à son adversaire.
Les dégâts d'attaques infligé à l'ennemi sont augmenté de 3% par sa magie, à chaque tour l'effet de l'attaque augmente de 3%.

Attaque phy/mag- Morsure Foudroyante :
Beorf canalise sa magie dans ses crocs sous forme d'électricité et lorsqu'il mord son ennemi la foudre tombe sur celui-ci.
Les dégâts d'attaques sont augmenté par le pourcentage de pv manquant à l'adversaire divisé par 2.

-Charge sauvage[Attaque/emprise :
Beorf charge violemment son adversaire sous sa forme d'ours et essaye de le plaquer au sol. Beorf a une chance sur deux de réussite au plaquage, de son adversaire si réussite, l'adversaire est bloqué et ne peut rien faire pour un tour.
Cooldown

-Griffes et crocs[Attaque normal] :
Beorf utilise ses griffes et ses crocs pour blesser l'ennemi. Les dégâts d'attaque ignore 10% de la défense de l'ennemi.

-armure électrique[Bénédiction/défence] :
Le pelage de Beorf ce charge d'électricité qui rentre soudainement dans le corps de l'attaquant pour infligé de lourd dégât s'il est touché par une attaque ennemi de contacte, Beorf partagera alors 50% des dégâts d'attaque ennemi avec l'attaquant.

Attaque divine :
-Rage guerrière :
Beorf grand jusqu'à devenir une sorte de créature mi-ours mi-géant de 5 mètres, des éclaires tombes tout autour de lui sur tout ce qu'il bouge, il fonce sur sa cible et frappe avec ses griffes géantes, puis finis en sautant à pied joint sur l'ennemi.[/b]
~épreuve de confirmation~

Un fin rayon de lumière frappa dans mes yeux, m'appelant au réveil, pour quelqu'un de normal il fut bien difficile de se lever alors que le soleil vient à peine de faire de même, mais je ne suis pas quelqu'un de normal.

Une bougie éteinte depuis un long moment trônais sur ma table de nuit..

Je me suis levé sans difficulté et ai commencé à me vêtir de ma tenu de travail habituelle, une tenu de travail simple faite d'un tissu assez solide pour résister au déchirure et au temps, après cela je suis sortis de ma chambre, passant dans le couloir j'ai rejoint le salon. Là j'ai ouvert les nombreux tiroirs de mes meubles à la recherche de quoi me faire un bon déjeuner, finalement j'ai trouvé du pain dur, je pris aussi mon bocal de miel avec une cuillère, puis avec un sourire gourmand dissimulé sous ma longue barbe, j'étalais le miel sur le pain. Cela promettait d'être très bon, j'engloutis donc le pain au miel en cinq bouché.
J'adore le miel et mon contrôle des abeilles m'était bien utile pour m'en procurer, je pouvais sans crainte fourré ma main dans une ruche et la ressortir avec zéro piqûre...
A la suite de se déjeuner simple, mais suffisant, j'ai décroché ma hache du mur sur lequel elle étais posée et l'ai rangé dans son étui que j'ai accroché à mon dos.

Après cela, je suis sortis et j'ai refermé la porte derrière moi pour éviter qu'un quelconque habitant de la forêt cherche à me voler.
Puis j'ai emprunté un petit chemin pénétrant dans les bois, le sol avait été affecté par mes passages réguliers si bien que l'herbe était peu présente par terre, et laissais place à de la terre parsemé quelque pierre.
Alors que je marchais je fus surpris de rencontrer à une dizaine de mètre de moi trois Bamb'ours au détour d'un virage.
Les trois grizzlis me fixèrent un instant et par réflexe posèrent simultanément leurs mains sur un des bambous contenu dans leur sac à dos en osier.
Je restais immobile, attendant qu'ils partent, j'étais certain qu'engagé un combat contre ses ours semblables à ma forme animal auraient de mauvaises répercussions sur la vision des Bamb'ours vis-à-vis de moi et surtout sur ma conscience.
Et me faire attaquer souvent par ses ours intelligent ne m'intéresse vraiment pas mon travail est déjà assez dangereux comme ça.
Les Bamb'ours enlevèrent les mains de leurs armes et partir en coupant par la forêt. C'est vraiment une race étrange et pleine de mystère...

Je levais la tête quelque seconde pour regarder ou se situais le soleil dans le ciel, la mâtiné était déjà bien entamée je me mis donc à presser le pas.
Je suis finalement arrivé dans une clairière parsemé de souche d'arbre.
C'est une des clairières dans lesquelles je coupe les arbres, dans tous les bois j'ai dû au moins en faire une bonne centaine et une fois qu'une clairière devient trop grande je retourne à une ancienne clairière pour couper les nouveaux arbres qui ont poussé.
Une méthode de bucheron simple mais efficace en somme.

Je sortis ma hache de son étui pour commencer mon dur labeur, à deux mains je frappais la base de l'arbre qui étais très dur. La hache s'enfonçait à peine dans le bois tant il étais dur, ce qui laissait pensé que celui-ci étais gorgé de la magie des bois...
Je donnais un grand coup de hache pour passer la muraille d'écorce et commencé à couper le bois plus tendre que la couche protectrice.
L'arbre se mit soudainement à s'agiter de soubresaut tout seul, je connaissais bien cette réaction courante d'auto-défense de certains arbres de la forêt.
Cinq lianes descendirent du tronc comme des serpents, j'eus le réflexe animal de trancher d'un coup de hache la plus proche et d'un revers d'en trancher une deuxième, mais alors que je m'apprêtais à continuer ma hache m'échappa des mains, les lianes mouvantes s'en étais emparé et la tenais en l'air un peu au-dessus de moi.


-Oh non ! C'est pas vrai...

J'avais décidé de me débarrasser de ces lianes gênantes en me transformant en ours, mon corps d'humain changea et en quelques secondes à peine j'étais devenu un puissant ours noirs. Je me suis levé en m'appuyant d'une patte sur l'arbre et avec mon autre patte j'ai d'un coup de griffes tranché deux lianes, je n'eus aucun mal à couper la dernière avec mes crocs...
Ma hache tomba au sol, je pus redevenir humain et continué mon dur labeur.
Le bruit de ma hache coupant un peu plus à chaque coup la base de l'arbre était agréable à l'oreille, enfin l'arbre craqua, puis il tomba sur le sol dans un assourdissant craquement, quelque oiseaux s'envolèrent de peur autour de la clairière à cause du bruit.

J'espérais surtout qu'aucun de ces fichus insectes à apparence humanoïde n'avaient entendu le brouhaha... Lorsque j'exerce mon métier, j'ai régulièrement affaire à eux, ils sont horriblement laid avec leur corps d'insectes, en revanche assez évolué pour combattre avec des masses et porté des armures rudimentaires, leur nombre est inconnu, c'est pour sa que ce sont les créatures de la forêt que je crains le plus, un d'entre eux est facile a abattre, mais une dizaine et cela devient bien plus difficile. Heureusement qu'ils sont petits et dépasse rarement un mètre trentre sinon jamais je ne pourrais couper de bois dans la forêt d'Orion sans craindre un assaut mortelle de ces créatures.

Mon pressentiment avait été juste. Alors que j'étais occupé à couper les branches de l'arbre...
J'entendis un bruit insectoïde derrière moi, je me retournais brusquement en sursautant, puis je fis quelques pas en arrière.
J'avais sous les yeux ses immondes insectes... De la bave dégoulinai de leur horrible mandibule, leur yeux vide d'expression me fixais. Il était tout simplement immonde ! finalement je réussis à reprendre mes esprits, après tout ils n'étaient pas les premiers que je rencontrais... Ainsi le ridicule les rattrapas ils étais bien petit comparer à moi ce qui me fit finalement rire pour relâcher la tension.


-Ahahahahah, vous êtes risible ! Rentrez chez vous avant que je vous écrase les insectes !

Évidemment les insectes le prirent très mal, ils poussèrent en coeur des cris aigu et très désagréable. Comparable a un cri de guerre...
Il s'apprêtait sans doute à charger, je pris donc l'initiative en leur fonçant dessus.
Et me transformais en ours en pleine course, je chargeais donc les monstres brutalement. Surpris d'accueillir non plus un humain, mais un ours, ils ne surent comment réagir, leur cerveau d'insecte analysant sans doute l'information incongru qui se déroulait sous leur yeux.
Ils s'envolèrent pour s'écraser à quelque mètre de là. Profitant qu'un d'eux soit au seul à cause de ma charge, j'écrasais sa tête sous ma patte, la faisant explosé comme un fruit pourri.

L'autre sauterelle n'apprécia pas de voir son ami mort ainsi et elle tenta de me frapper à l'aide de ses jambe musclé, en frappant avec ma puissante patte je lui arrachais la jambe avec laquelle elle m'attaquait et d'un autre lui transperçai l'abdomen.
Pendant ce temps le pince-oreilles me frappais dans le dos avec sa masse. J'ai poussé un rugissement de colère et me suis retourné vers lui avec les griffes charger d'électricité.
Puis sans difficulté je l'ai déchiqueté avec de nombreux coups paralysé par l'électricité circulant dans son système nerveux, il se laissa mettre en pièce.
Son corps tomba sur le sol il ne restait plus qu'un adversaire...
La mante religieuse, je me demandais bien pourquoi cet insecte-ci n'étais pas intervenu pour aider ses compères, il ne bougeait pas et m'observais comme un grand maître préparant une technique.
Puis il pointa en avant ses bras qui paraissaient comparable à de longues lames comme pour me défier, en bon Béorite j'acceptais son défi et m'avançais vers lui pour lui donné des coups de griffes, mais celui para les coups avec ses bras en forme de lame...
Et il fit un saut de coté puis il contre-attaqua avec un coup de gauche vers la droite sur mon flanc gauche, malgré ma tentative d'esquive je fus bien entaillé.
Le sang coula sur ma fourrure noire.
j'avais reculé et je tournais en rond autour de lui quand violemment j'ai frappé comme la foudre lui déchirant le bras droit, il étais vaincu, pour le soumettre j'ai sauté sur lui, ai coincé son coup entre mes mâchoires, puis je l'ai mordu sauvagement et la foudre tomba sur l'insecte qui mourut sur le coup.

C'était fini, en redevenant humain je mis une main sur mon flanc, la coupure était toujours présente, la blessure était un peu douloureuse mais supportable... Je finis de couper les branches de l'arbres avec ma hache, après cela je la rangeais dans son étui sur mon dos. Concertant tous les muscles de mon corps à m'aider je tentais de soulever l'arbre que j'avais coupé. Respirant fortement pour alimenter mes muscles en air et évité de m'en déchirer un, je réussis finalement a soulevé l'arbre, c'est avec difficulté que je le mis sur mon épaule droite.

Le soleil commençais déjà à ce coucher, je me mis donc en route. Le chemin du retour se fit sans embuche et aucune créature maligne ne vint me barré la route, c'était plutôt de la chance car me battre avec l'arbre sur mon épaule aurait été impossible.

Je suis arrivé finalement alors que les dernières lueurs du crépuscule disparaissait derrière la montagne, j'avais déposé le tronc d'arbre à côté de ma maison près des autres troncs que j'avais coupés les jours d'avant. Après cela j'avais ouvert la porte de ma demeure à l'aide de ma clé et j'avais raccroché ma hache sur le mur, puis allumé une bougie pour m'éclairer. Affamé, j'avais vidé le buffet et m'étais mijoté un festin de roi avec de la viande de mouton accompagné de miel, du vin et d'une salade composée de divers légume du potager. Après avoir bien mangé, je rejoignis ma chambre et me suis glissé dans le lit. Demain un marchand viendrait chez moi et m'achèterais les célèbres troncs magiques de la forêt d'Orion pour une jolie somme qui me permettrait de subvenir à mes besoins, puis une semaine plus tard je me remettrais a coupé du bois dans la forêt pour le revendre au même marchand...

C'est sur cette idée monotone qui ne me plaisait qu'à moitié, que j'ai soufflé la bougie sur ma table de chevet.

Et que je m'endormis.


Dernière édition par Beorf le Mer 28 Aoû - 15:57, édité 10 fois (Raison : PARCE QUE !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 154
Pièces : 2674
Date d'inscription : 24/06/2012

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Beware of wild bears...   Lun 26 Aoû - 17:11

Fiche :

Orthographe : 0,25/2 <Là, Là, je suis bougon. Y'a beaucoup, beaucoup de fautes, on dirait presque que tu t'es pas relu. M'enfin, c'a le mérite d'être compréhensible.
Présentation : 1,5/2 <Y'a une image, du gras, et même si j'aime pas le tout-centré, c'assez agréable à lire.
La qualité d'écriture (vocabulaire, syntaxe etc....) : 1/3 <Bougon, là encore. Un vocabulaire assez simple (et damn, un short en soie? Pour un ours?) et des phrases qui n'ont pas de sens, faute de relecture, là aussi.
Contenu : 2/3 <On peut penser ce qu'on veut des ours électriques qui utilisent des abeilles pour se battre, et j'en pense que c'assez kamoulox, MAIS le perso est bien incrusté dans l'univers, assez original, et finalement assez sympathique. Même si un ours ne quitterait jamais son territoire comme ça.

4,75/10 : DE LA RELECTURE, ou je serais très bougon pour l'Epreuve. èwé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 391
Pièces : 3845
Date d'inscription : 24/06/2012
Age : 26
Localisation : Un autre plan d'existence

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)
avatar

MessageSujet: Re: Beware of wild bears...   Lun 26 Aoû - 17:58

Wesh, a mon tour !


L'orthographe sera notée sur 2 : [0,5/2] Y a clairement énormément de fautes. D'un autre côté, ce n'est pas aussi dramatique que ce à quoi je m'attendais en lisant la critique de Sumaru. Disons que ca fait mal aux yeux, mais pas de là à les faire fondre, sauf certains cas comme "Larguent", où je t'aurais bien fait bouffer un Bescherelle.

La présentation sera notée sur 2 : [1;5/2] La même que Sumaru, à ceci près que la probable non relecture de ta fiche ait démontré un fail de balise gras. Je ne t'en tiens pas rigueur mais voilà quoi.

La qualité d'écriture (vocabulaire, syntaxe etc....) sera notée sur 3 : [1,5/3] Moi le short en soie ne m'embête absolument pas =D Ceci dit je reconnais que le vocabulaire et simple et que certaines syntaxes laissent à désirer ...

Le contenu de votre fiche sera notée sur 3 : [2,5/3] Ici, en revanche, je suis ravi ! Un personnage qui a du potentiel, une classe qui me plait, beaucoup de rapports avec l'Univers d'IR - enfin à défaut de beaucoup on va dire suffisamment -, des techniques fort sympathiques et un final qui me donne envie de crier "POUR DEMACIA !". Certains points me semblent affreusement chelous, dans le genre "je vis dans une forêt magique, reclu et coupé du monde, je suis un ours au physique humain d'un néandertalien mais je suis poli et raffiné comme un prince" ok. Mais ca c'est en tant que créateur dudit univers que je souris. Du reste, tout me semble bien. Je regrette seulement que le but du départ de Beorf soit si ... Simplet.


Ce qui fait [6/10], et donc [5,5/10] en faisant la moyenne des deux notes et en arrondissant à la première supérieure.



Je n'ai pas l'impression d'avoir été plus gentil que Sumaru, mais tu peux t'estimer heureux d'être monté à 6. Je souhaite réellement que pour ton épreuve de confirmation, tu obtiennes au moins un score de 6,5 ou 7/10 pour obtenir une validation conforme et à peu près avantageuse.


Epreuve de Confirmation



Citation :
- Raconter une journée type dans la forêt d'Orion, en tant que bûcheron, à la première personne du singulier. Nous devrons voir comment votre personnage se debrouille dans son travail, ou dans sa lutte pour la survie contre la faune ou la flore du lieu (n'hesitez pas à voir le Bestiaire de la forêt d'Orion, dans la section RP, en multijoueur) - Et on veut des détails et de la relecture !


- Raconter votre voyage jusqu'à la vengeance envers l'aubergiste (en comptant l'assassinat) à la personne de votre choix. Comme pour la première épreuve, nous voulons du role play, c'est à dire du scenario, de la mise en scène, des détails et de la relecture, et non une suite d'évènements mis bout à bout.


Dernière édition par Gozen le créateur le Mer 28 Aoû - 11:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imaginary-rebirth.1fr1.net
Halloween Sylvestre
Messages : 91
Pièces : 698
Date d'inscription : 26/08/2013

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
68/100  (68/100)
XP:
750/1500  (750/1500)
avatar

MessageSujet: Re: Beware of wild bears...   Mar 27 Aoû - 20:14

Voila l'épreuve est rédigé j'ai par la même occasion modifié ma fiche pour récupéré mon honneur.
J'ai modifié la fiche et j'ai offert un but à l'ursidé.
Il est bon à savoir que la brute ou le géant sans cervelle est un jolie cliché :-p.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 154
Pièces : 2674
Date d'inscription : 24/06/2012

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Beware of wild bears...   Mer 28 Aoû - 10:08

Epreuve :

Orthographe : 1/2 <Je m'estime gentil, là, mais ce que je note, c'est surtout le progrès.
Présentation :  1/2 <Ca s'améliore à la fin, certes, MAIS, au début, les retours à la ligne à chaque fin de phrase, c'un peu trop.
La qualité d'écriture (vocabulaire, syntaxe etc....) : 1,5/3 <"Un fin rayon de lumière frappa dans mes yeux," *Bruit de verre qui se brise* Sinon, mis à part les nombreuses répétitions et le style simple(iste?) c'est plutot bon. Même si certaines phrases ont perdu des mots en route.
Contenu : 2/3 <Y'a ce qu'il faut, l'énoncé est bien compris, et les combats sont assez intéressants. Même si un brin OP.

Fiche : 4,75/10 : DE LA RELECTURE, ou je serais très bougon pour l'Epreuve. èwé
Epreuve : 5,5/10 : Y'a du progrès, c'indéniable, mais tu peux encore largement progresser.

Total : 10,25/20
J'vais pas te mentir, c'est pas top, et tu peux faire bien mieux que ça. Mais tu t'amélioreras d'une seule façon, en RPant, alors fonce =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 391
Pièces : 3845
Date d'inscription : 24/06/2012
Age : 26
Localisation : Un autre plan d'existence

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)
avatar

MessageSujet: Re: Beware of wild bears...   Mer 28 Aoû - 11:26

Bon pour commencer c'est bien que tu aies refait la fiche, notamment pour le but ^^ je l'ai relu, c'est mieux, je pense.


L'orthographe sera notée sur 2 : [1,25/2]Y a du progrès ! La grosse majorité de tes fautes est ce que bonpatron n'a pas pu corriger, faute d'homonymes et de conjugaisons défaillantes, mais on est bien loin du "larguent"

La présentation sera notée sur 2 : [1/2] Retours à la ligne un peu trop incessants, les dialogues que je trouve assez gros, c'qui est inutile, et du [i] absolument partout, ce qui rend la lecture un poil monocorde.

La qualité d'écriture (vocabulaire, syntaxe etc....) sera notée sur 3 : [1,75/3] Je citerais les mêmes choses que Sumaru, notamment pour le premier car tu m'avais demandé si "un fin rayon" passait, je t'ai dit oui ... Mais la suite de la phrase, elle, ne va pas, tu aurais du me la donner complète. Mon seul reproche concret ? TROP de virgules. Beaucoup trop. La virgule c'est l'excuse de l’illettré =D ! Je n'dis pas ça méchamment évidemment, mais a défaut d'une suite d’événements virgule par virgule; quelques figures de styles qui auraient agréablement comblé les phrases auraient été les bienvenues, et de très loin. Malgré cela je me reserve 0,25 points parce que t'as mis des mots que je kiffe genre soubresaut et mandibules. /o/

Le contenu de votre fiche et l'appréciation du RP sera notée sur 3 : [2/3] Ben écoute, y a du contenu, c'est clair - bien que, comme dit plus haut, la lecture est carrément alourdie par ton bordel de virgules - et les combats sont intéressants, tu exploites les monstres du bestiaire, ainsi que la plupart de tes techniques, ce qui constitue une bonne entrée en forme et potentiellement un des buts principaux de l'épreuve de confirmation. Du bon en perspective, qui me rassurent quand à la suite des RPs.


Ce qui fait [6/10], et donc [5,75/10] en faisant la moyenne des deux notes et en arrondissant à la première supérieure. La moyenne de nos deux notes d'épreuves (5,5/10 + 5,75/10) t'emmènent à [11,25/20], qui est un bon début pour un RPeur somme toute encore un peu débutant qui, comme Sumaru l'a indiqué plus haut, n'a plus qu'a progresser dans l'action pour faire de bonnes choses !


Te voici désormais niveau 1 ! Va remplir ta feuille de personnage dans ton profil, en y mettant ta classe, tes statistiques ainsi que tes techniques avec leur appartenance (phy, mag, ou phy/mag) ainsi que leur niveau. Place ta barre d’expérience a 0/500 et ta barre de vie a 70/70 et pour terminer, créer tes deux journaux de bords - en suivant le modèle de Dirjil ou de qui tu veux - dans la section appropriée (fiches techniques) et n'oublie pas de les tenir à jour. C'est très important.


Ta première quête sera envoyée sous peu ! Bon jeu à toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imaginary-rebirth.1fr1.net

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Beware of wild bears...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Beware of wild bears...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Baptême de Wild Cloud
» Sarah Wild
» 07. Girls running wild
» Minnesota Wild
» Le Wild soumet au ballotage...Roulement tambours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imaginary Rebirth :: Administration :: Fiches personnages :: Fiches terminées-