Année 1053 de la troisième ère dite Askaärienne. Le monde est en proie aux anomalies spatio-temporelles et les continents sont en guerre. Incarnez le personnage dont vous rêvez et tentez de devenir le nouveau héros d'Aether, ou bien son destructeur.
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

 

 9) Les Slaves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Messages : 391
Pièces : 3845
Date d'inscription : 24/06/2012
Age : 25
Localisation : Un autre plan d'existence

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)
avatar

MessageSujet: 9) Les Slaves    Jeu 13 Mar - 13:29

Commençons par le commencement. La classe Slave est une classe très particulière, car elle ne possède ni statistiques, ni sorts. Dans ce cas, me direz-vous, "comment pouvoir attaquer le rp solo si l'on ne peut jouer comme dans un JDR ?"

La réponse est simple, tout simplement parce que la classe Slave ne suit aucun scénario épique !


La définition d'épique reste malgré tout subjective ici. Si j'étais MJ d'un scénario Slave, je pense personnellement que je vous emmènerais dans un fantastique roman policier et fantasy. Mais ça, c'est une question de goût.

Un Slave (un esclave donc), qui devra dans le meilleur des cas être un hybride (nous y reviendrons) verra son mode solo basé intégralement sur sa relation avec son maître. Maître joué par un de nos MJs (Sumaru, ou encore moi.).

Un exemple vaut mieux qu'un long discours.

Admettons que je m'inscrive sur Imaginary Rebirth avec un hybride chat. (mâle ou femelle, peu m'importe.). Je fais ma fiche, tout ça ... Et j'explique dans l'Histoire que mon maître est très affectueux avec moi. Eh bien l'intégralité du RP solo sera un RP où le maître du jeu jouera votre maître affectueux, qui vous enverra faire diverses courses, ou d'autres choses.

A contrario, si je dis dans mon histoire que mon maître est particulièrement pervers et sadique, le MJ se devra de le jouer ainsi. Dans ce cas présent, si vous l'osez, vous ne devrez pas rechigner à, par exemple, faire un RP à caractère Hentaiavec votre maître (ou maîtresse) car vous êtes un esclave, et que vous êtes contraints d'obéir.


Les Slave peuvent évidemment jouer en multiplayer avec d'autres membres. En outre, les Slave ne possèdent pas la contrainte du "Jouer dans un lieu en solo pour le débloquer en multi.". Les Slave possèdent eux aussi la double vie (donc le rapport entre RP solo et Multi est conservé, comme toutes les classes existantes) et n'ont donc aucun points de sorts et de caractéristiques.


Pourquoi cela ? Parce qu'un Slave ne se battra en aucun cas - Le RP solo du Slave est fait pour être Passif, il est réservé à ceux qui ne veulent pas jouer un personnage épique dont le fabuleux destin sera de devenir le futur héros ou destructeur de la planète. Ce qui est normal.

Cela dit, comme nous ne pouvons pas nous permettre de vous laisser jouer un personnage passif avec une classe, nous lui imposons la contrainte d'esclave.


> "Esclave" reste un terme générique. Il y a plusieurs degrés. Cela pourrait-être une simple appartenance (un majordome, un décurion obligé de rester dans son camp d'entraînement) jusqu'à l'hybride nu qui se fait maltraiter constamment par son maître. C'est à vous de choisir !


Un slave ne possède pas de niveau, et ne sera pas noté sur sa fiche. Il n aura pas non plus d'épreuve à faire.

CEPENDANT dans le RP solo, un Slave peut décider de s'affranchir. S'il le fait, des sorts ainsi qu'un niveau, et une nouvelle classe lui sera attribué (la classe Slave jouant ici le rôle de transition, donc.) et son niveau sera donné selon les points positifs et négatifs que nous aurons relevé sur ses RPs passifs en solo.



Mais pourquoi des Hybrides particulièrement ?


Comme dit plus haut, nous privilégions pour la classe Slave l'utilisation de personnages "Hybrides". J'entends par la des personnages à trente pour cent animaux pour soixante-dix pour cent humains. Les Nekos sont de bons exemples. Mais cette utilisation spécifique (bien que non obligatoire) possède de véritables origines, remontant à des millénaires. Je m'en vais donc vous conter cette légende, qui n'en est pas véritablement une, mais qui vous donnera un point de background interessant, en ce qui concerne l'évolution de la civilisation d'Imaginary Rebirth, et plus précisément celle de Furrya, puis Besteha, sa capitale.



Citation :
L'origine des Hybrides, troisième Humanité en Aether, remonte à des temps immémoriaux, lorsque les dieux majeurs eux-mêmes n'étaient pas totalement certains des bienfaits de leurs pouvoirs sur ce qu'ils nommèrent leurs "pantins", qui fut ensuite appelée à tort "la première Humanité".

 Nous sommes à la finalité de la première ère lorsque Lucshin, dieu d'équilibre, et Newark, matérialisation de l'Elros, que l'on nomme aussi Chaos Originel, détruisent la dernière oeuvre de Septime, dieu dimensionnel : Le Miroir d'Uranos. - Ouvrant une faille vers l'Univers d'Elros, les bêtes qui s'en échappent fondent sur la planète et détruisent toute trace de vie, ainsi qu'un dieu. Le dieu mineur d'Ether Thomas, fils légitime du dieu de Création Levios. L'Effacement du dieu d'Ether fait disparaître cette ressource de la planète. La dernière trace conservée résidant dans la fiole de son oncle Septime.

La mort de Thomas empêche les dieux majeurs de recréer la vie qu'ils avaient perdu, tant et si bien que le désespoir les gagnait peu à peu. Mais ce n'était pas sans compter les brillantes idées de Jonathan Premier, qui utilisa la clé d'Ether normalement attribuée à Thomas avant sa mort, pour améliorer les capacités de la fiole de Septime et, doucement, recréer la vie. Elevé au rang d'Archi dieu, aux côtés de son père Orion, dieu temporel, Jonathan prit les rennes de la Vie et créa son Humanité. L'Humanité véritable ... Oui, vous. L'Humanité de Jonathan jouait sur deux éléments très importants. Premièrement, l'Animus. Secondement, cette particule que l'on nomme Adrôme, étant à l'origine de tous les pouvoirs magiques exploitable chez les Humains.

Le dieu de Création était jaloux. Utilisant l'Ether renouvelé de Jonathan sans sa permission, il opéra, avec sa femme Kaärma, déesse de l'esprit, à une nouvelle race d'êtres. Des êtres gouvernés par leur propre magie, l'Héritage, et non dépendant de l'Humanité de Jonathan. Des animaux pensant et intelligents, nommés les Furrys. La seconde Humanité en Aether.
Les furrys furent parfaitement intégrés et se développèrent. Les années, les siècles, suivirent, et les deux civilisations se parfirent. Jusqu'à ce qu'un événement imprévu de tous se produise. Une Humaine mit naissance à un être possédant des caractéristiques inédites : De corps parfaitement Humain, des petites oreilles de renard ainsi qu'une longue queue étaient cependant présentes.

L'être fut tué par les Inquisiteurs, mais le phénomène se produisit partout en Aether. Il ne fallut que deux cents ans pour que les Hybrides soient parfaitement intégrés, de gré ou de force, et qu'ils constituent ce que l'on nomma "l'Humanité Erronée" ou encore "La tierce".

Tout cela nous ramène au dénouement de cette histoire : L'accession au pouvoir d'un homme sanguinaire.

Il était un furry. Il était un loup. Il était un homme abject, puissant, et ne possédait aucun code moral ni aucun sens de l'Honneur. Il était un pirate violent, capitaine d'une gigantesque flotte. Il avait réussi l'impossible : Détruire Cannon D. Marek l'invincible, et lui avait volé son immortalité.

Il se nommait Wolfgang Bloodmerry, et haïssait la cause Hybride. Si, en Furrya, le royaume du Nord, Charogne, ainsi que le royaume de l'Ouest, Nazar, étaient dirigés par deux hybrides, le reste de la civilisation Furryenne, puis Humaine, ne pouvait supporter ces êtres imparfaits, qui ne possédait ni l'intelligence Humaine, ni la bestialité animale de leurs ancêtres. Les Hybrides n'avaient pas non plus de dieux affiliés. Ils n'étaient que des erreurs pouvant utiliser l'adrôme et l'Héritage, mais faiblement. Jonathan s'était penché vers eux, et les avait béni, comme pour n'importe quel Humain, mais cela ne fit que renforcer la colère de Levios, qui changea la personnalité des Furrys au fil des naissances futures pour les calibrer sur leur haine envers cette imperfection.

Wolfgang Bloodmerry, manipulateur, avait réussi à obtenir du roi Lheon I une loi autorisant l'esclavage des Hybrides. Ceux-ci pouvaient être librement maltraités, violés, harcelés, dévorés ... En toute légalité. Mais pour compenser le passage d'une telle loi, un revers de médaille fut instauré :

Un Hybride pouvait être affranchi. La différence, dans le mental des gens de cette époque, était pour ainsi dire énorme. Simplement car ... Un Hybride affranchi passait dès lors du rang "d'objet imparfait" à "être à part entière".

Aujourd'hui, nous sommes sous le règne de Lheon IV. Wolfgang Bloodmerry, tapi dans l'ombre, vit toujours, grâce à son immortalité, et veille à ce que ces lois ne soient jamais changées ... Car pour lui, la donne à radicalement changée. Ce qui, avant, était pour lui du pur sadisme, devint rapidement un implacable moyen de survie. S'il voulait rester immortel, il devait dévorer des Hybrides. S'il voulait dévorer des Hybrides, il devait pouvoir garder les pleins pouvoirs sur leur sort.

Aujourd'hui, de nombreux royaumes, plus ou moins influents, luttent pour faire cesser cette loi, mais il semblerait que tant que Wolfgang Bloodmerry soit de ce monde, rien ne changera. L'origine des hybrides esclaves est si lointaine qu'il est plus normal pour un hybride d'être un esclave plutôt qu'un affranchi. La triste réalité est ainsi :

Pour un hybride, être un esclave est la sûreté qu'il ne mourra pas face à la nature sauvage qu'il découvrira en tant qu'affranchi. Peu importe les coups est blessures, ou la violence sexuelle qu'il devra payer pour vivre ... Il n'est qu'un objet, après tout. C'est son rôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imaginary-rebirth.1fr1.net
 

9) Les Slaves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imaginary Rebirth :: Administration :: Règles-