Année 1053 de la troisième ère dite Askaärienne. Le monde est en proie aux anomalies spatio-temporelles et les continents sont en guerre. Incarnez le personnage dont vous rêvez et tentez de devenir le nouveau héros d'Aether, ou bien son destructeur.
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

 

 Le Temps Vécu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 1
Pièces : 0
Date d'inscription : 08/02/2014

MessageSujet: Le Temps Vécu   Sam 8 Fév - 13:30

Nom : Warren Walsh

Age : Cela importe t'il vraiment ?

Classe : Gunner

Histoire :

Au loin, la figure d'une femme, grisonnante, de corps et d'âme, courant dans la brume, appelant d'une voix éraillée a force d'invoquer le Nom, comme si cela seul comptait. Sans même savoir par où chercher, elle se contente de courir, tenant plus que tout à ce qui lui a été arraché. Une destinée banale, finalement... Née dans une famille de la classe moyenne, éduquée autant qu'une femme pouvait l'être, très au fait des dernières mondanités et modes. Mariée de force, admirant la Société, dans sa dignité, la liberté que chacun a dans le retenir des autres, aimant ses enfants... Ses longs cheveux noirs veinés de gris coulent dans son dos, malgré leur saleté. Dans ses yeux, on lit de la tendresse... Et, comme une impression fugace, on l'imagine, avec dix, quinze ans de moins, a chatouiller le visage d'un bébé de ces mêmes cheveux pour l'amuser... Aujourd'hui, mâchonnés et sales, ils n'ont plus leur éclat d'antan, et pourtant... Pourtant, elle reste belle, dans sa robe au motif passé, au tissu usé, et à la dentelle quelque peu décrépite... Belle dans sa détresse, belle dans la fatigue...

Une autre voix retentit soudain. Plus grave, mais surtout plus impérieuse... Une large lésion entourant un œil blanc... Lui aussi est anonyme, lui aussi n'est qu'une banalité, parmi tous les destins, quand bien même ce serait un Héros National. Dans son regard, à lui, pas de tendresse, mais un souvenir... Parmi les objets ordinaires d'une vie, une théière, quelques sièges, une fenêtre au rebord décoré de Pensées mauves, et la silhouette d'une femme se penchant au dessus de soi. La sensation d'être doucement enlacé, par des bras aimés, d'être enfin à sa place... Puis la voix reprend, ordonne, grince, aboie... Où sont donc ces Pensées, où est cette silhouette ? Dans quelle profondeur insondable de ce palimpseste te caches tu, ô Âme ? Combien de traits sanglants ont déchiré ta vacillante étoffe ?  Et combien de lignes brisées, combien de courbes inachevées comptes tu ? Ne serait ce que le déchirement, l'abandon, qui t'ont privé de la vue ? L'absurdité de ce monde, n'est ce pas ?

Un paysage, soudain. Une vallée enneigée, vals et cols s'enchaînant sans cesse, en une Onde à l'harmonie parfaite... Rien d'autre, à l'horizon, que les champs céruléens et l'espoir d'un jour nouveau... Et toujours, la vision de cette Ondulation rassurante, l'image d'une Harmonie telle que le Monde en connaît si peu... La nature de toutes choses, une simple oscillation, un son, une couleur, la Vie... en un Souvenir... Ou un rêve ? Quelle est la frontière entre ces deux instances ? Pourquoi les différencier, d'ailleurs ? Ce souvenir a demi rêvé, pourrait ce être la seule vraie réponse à la Question que tu te poses ? Quelle est la différence, quelle est elle, entre le sommeil et la vie ? Tout cela n'est jamais qu'une imposition du Langage, une intercalation de cette Virtualité entre l'Être et sa Réalité... la mise en exposition de l'infidélité du langage par le langage... Un oxymore de plus sur une Toile déjà surchargée...

Les ténèbres, cette fois... Rassurantes, chaudes, comme un linge humide à la tiédeur agréable... Elles s'entrelacent, se confondent, en un mouvement infime et pourtant infini, sans aucun contre-temps... Une mélodie faite mouvement... et, un instant, entre deux brins, une couleur, douce, une forme... une femme, seule au milieu de la Noirceur, dansant avec elle, en elle... Pour Elle... Ses yeux sont fermés, sa bouche délicatement entrouverte laisse apercevoir des dents blanches parfaites, et ses lèvres semblent posséder la texture et le goût du miel... Son corps, ne semblant faire qu'un avec les Ténèbres, nu, sa peau douce, et son chant, d'une pureté indicible... Une scène ineffable, et pourtant... pourtant, le besoin de l'exprimer est sans cesse plus pressant, comme un maelström au toucher si délicat qu'il n'arracherait pas, mais dissocierait simplement... Un Maelström qui rendrait la Réalité pour ce qu'elle est, dont l'incroyable naïveté ne saurait être comparée qu'à son infinie Vérité. Une pensée faite de concepts, d'abstraction, d'absolu et non de mots...

Et soudain, une question. La même, depuis tout ce temps.

Mais à qui le Voyageur Solitaire va-t-il adresser sa réponse ?


Physique :

Combien de temps s'est écoulé depuis que tes cheveux ont commencé à blanchir ? Peut être quelques mois, peut être des années... Et avant cela ? Tes traits portaient ils déjà les séquelles des âges, étaient ils marqués par le vent des routes que tu as emprunté, par la poussière soulevée par les roues des carrioles ? Qui sait combien de temps tu as passé sur ces routes... Ta seule certitude, c'est que ton regard n'a jamais perdu sa candeur, ni son intensité si particulière... Oui, tes yeux d'un bleu si pur, si clair, sont restés inchangés, peu importe le temps qui s'est écoulé... Mais on ne peut pas en dire autant de tes atours, n'est ce pas ? Et pourtant, même cela ne te relie pas au temps que tu méprises aussi souverainement... Cette soutane dont les cotés ont été coupés jusqu'au niveau de tes hanches, en dessous de laquelle tu portes un pantalon de toile rugueuse noire, cette écharpe orangée dont un pan tombe sur ton cœur, et l'autre dans ton dos, depuis combien de temps les portes tu ? Et quand reviendras tu à tes vêtements de cuir assouplis par les voyages ?

Quand dégaineras tu de nouveau tes armes ?

Quand était ce, la dernière fois que tu as senti le recul déchirer ton épaule, comme la mort de ton adversaire déchirait ton cœur ? Quand était ce que, juste après avoir esquivé d'un coup simplement en te baissant, profitant de ta petite taille, tu as enfoncé le canon de ton arme sous le menton de cet homme, avant d'appuyer sur la gâchette ? A combien de combats ton agilité t'a t'elle permis de survivre ? Sais tu seulement combien de personnes tu as tué ?

Oui.

Mais ce nombre ne devra jamais être révélé.

Caractère :

Tout cela ne serait il qu'une question de point de vue ? Pour toi, ta vie n'est que vertu, rêve et espoir, mais pour d'autres... Ne serait ce pas l'histoire d'une Trahison, plus profonde encore que les Abysses de l'enfer que tu vois partout autour de toi ? Tous les rêves de cette femme, toute l'admiration qu'elle avait pour cette Société, pourquoi ne trouvent ils pas écho en ta personne ? Pourquoi la rejettes tu aussi violemment, et pourquoi vivre en marge d'elle, alors que tu étais un fils doré ?

Cette vie de fils doré, l'as tu seulement apprécié le moindre instant ? Tu étais gâté, aimé, mais tu ne quittais jamais l'horizon des yeux, si ce n'est pour regarder cette montre cassée dont les aiguilles ne tournaient plus... Ce n'était pas de l'indifférence, non, et c'est bien pour ça que, toujours, ton Nom résonne au loin comme une éternelle supplication, c'était simplement que tu n'étais pas fait pour venir en ce monde... Qui sait même si tu n'es pas une malédiction ? Combien de souffrances as tu causé ? Combien de cœurs déchirés, d'espoirs brisés, et de larmes ont coulé ? Ce nombre ne devra jamais être révélé...

Quelle est l'importance des nombres, de toutes façons ? Quelle est l'importance d'une quantité ? Ne devrait on pas lui préférer la qualité ? Tu penses que si... Plus loin que ça, tu penses que l'absurdité de ce monde se base sur ces simples jugements quantitatifs... C'est pour compter, communiquer ces chiffres, que le langage a été inventé, et le langage, Voyageur, le langage... Il enferme les hommes, cristallise la pensée pour ne plus jamais la libérer et pourrit l'Humanité en chacun d'eux... Et pourtant, tu ne peux que les aimer, n'est ce pas ? Tu ne peux qu'aimer ces personnages de papier, ces pantins, comme si tout cela n'avait pas d'importance, et que tout cela n'était qu'une histoire, des idoles d'encre tracées sur une feuille plus blanche que la neige, et dans lesquels tu as depuis longtemps cessé de croire... Tu ne peux qu'apprécier l'ironie mordante dont a fait preuve son Créateur, celui qui a fait que cette montre s'est arrêtée, celui qui a fait que tu es venu au monde ?

Et, quand tu le questionnes, qu'en tires tu ? Que retires tu de cette croyance en un Absolu, de la vacuité d'une conviction en un être que même toi ne peux Conceptualiser ? Qu'en retires tu, sinon d'autres réponses entraînant la souffrance de ceux qui t'entourent, et qui ne pourront pourtant jamais répondre à cette Question ?

Compétences :

Premier Art : Fusain
Deux pistolets noirs a la texture rappelant celle d'un fusain apparaissent dans tes mains et, alors que tu les dresses devant toi, tu sens, pour un instant, ta vitesse augmenter grandement...
[Buff : Une chance sur deux d'esquiver les deux prochaines attaques de l'ennemi. Ne peut s'utiliser qu'une fois par combat.]

Deuxième Art : Crumbling Eden
De deux tirs savamment ajustée, tu fais s'effondrer une structure, quelle qu'elle soit, sur tes ennemis, mettant ainsi en évidence la fragilité et l'Equilibre du monde...

Troisième Art : Perfection du Trait
Repère la faille, et vise juste. Ton tir brule l'Espace, transcende la matière, et pénètre les chairs.

Quatrième Art : Burning Eden
Bras en croix, paumes ouvertes, ne retenant tes armes que par ton index replié sur la gâchette, tu fermes les yeux et les rouvre pour contempler les flammes dévorant tes ennemis...

Cinquième Art : Chapitre 4 :
Tu croises tes armes, vise juste, et tire, évoquant ainsi la première Mort du Monde.

Sixième Art : Dying Eden
Peu importe la position de ton ennemi, tu sais maintenant comment le tuer. D'une façon ou d'une autre, tu traverses ses défenses, place le canon de tes armes sur sa chair, et laisse la Mort prendre son dû.
[Coup de mise à mort ne pouvant s'exécuter que si l'ennemi a moins de 50% de sa vie et si ce n'est pas un boss. En cas de boss, c'est moins de 10% de sa vie. Une chance sur quatre de réussir, mais défense diminuée de 20% après l'attaque, dans tous les cas.]

Septième Art : Nevermore
Une nuée de volatiles t'entoure, te protégeant de l'attaque suivante.

Art Suprême : Eden
L'Harmonie suprême, une Onde transcendant tout, ramenant le Silence et la Paix.
[Attaque à 300%]


Dernière édition par Warren Walsh le Sam 8 Fév - 16:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 154
Pièces : 2674
Date d'inscription : 24/06/2012

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le Temps Vécu   Sam 8 Fév - 14:48

Je rage un peu beaucoup, j'avais plutôt beaucoup bossé la présentation, en mettant la première lettre de chaque ligne en couleur pour faire un dégradé à l'intérieur de chaque paragraphe, mais ça bugue, parce que le forum est pas lu de la même façon par tous les navigateurs. Alors du coup, la présentation est foirée. Damn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halloween Sylvestre
Messages : 91
Pièces : 698
Date d'inscription : 26/08/2013

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
68/100  (68/100)
XP:
750/1500  (750/1500)
avatar

MessageSujet: Re: Le Temps Vécu   Sam 8 Fév - 15:09

Ba perso j'adore et je vois ton dégradé bien comme il faut Smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 66
Pièces : 690
Date d'inscription : 15/10/2013
Localisation : Derrière ton iris

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
200/200  (200/200)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le Temps Vécu   Dim 9 Fév - 10:41

Un jour, il faudra que tu m´explique comment tu parviens à convaincre les mots de danser avec toi d´une manière aussi Belle et Harmonieuse =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 391
Pièces : 3845
Date d'inscription : 24/06/2012
Age : 25
Localisation : Un autre plan d'existence

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)
avatar

MessageSujet: Re: Le Temps Vécu   Mer 12 Mar - 12:03

L'orthographe sera notée sur 2 : [2/2] - Rien à redire sur ça.

La présentation sera notée sur 2 : [1,75/2] - On va dire que c'est pas bien grave ! j't'enlève 0,25 parce que voilà, il faut bien, mais ça reste joli, aéré et soigné. Tout me va.

La qualité d'écriture (vocabulaire, syntaxe etc....) sera notée sur 3 : [2,5/3] C'est très bien écrit et les mots sont majoritairement choisis avec précision, mais par moment c'est un peu trop sophistiqué. J'suis pas fan.

Le contenu de votre fiche sera notée sur 3 [1/3] - Et encore je suis gentil. Quand Sina m'a dit "note pour moi je comprends rien" je me suis dit que je le ferai (un jour ou l'autre =( ) parce que je suis habitué à ton style. Mais là, force est de constater que même moi je ne comprends rien. C'est très joli, bien écrit, tout ce que tu veux, mais c'est pas du tout ce que j'attends de l'histoire d'un personnage. Et puis tout ce mystère ça me donne juste mal à la tête. Le problème sur le coup c'est que ça me donne pas la motivation d'en savoir plus, et c'est dommage parce que le perso a surement du potentiel. Mais là.


Du coup on est à [7,25/10]. C'aurait pu etre bien mieux, mais c'est déjà très bien.


Le problème en fait c'est que ta fiche est tellement cheloue que j'ai aucune épreuve à te filer. J'veux dire, y a juste pas de sujet potentiels là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imaginary-rebirth.1fr1.net
Admin
Messages : 154
Pièces : 2674
Date d'inscription : 24/06/2012

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le Temps Vécu   Mer 12 Mar - 16:10

J'comprends bien la note, et chuis même plutot surpris d'avoir eu autant en contenu, mais donner plus de contenu, c'juste pas possible, considérant le perso. J'dois dire que c'fait plus partie de mes itérations littéraires qu'autre chose =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 391
Pièces : 3845
Date d'inscription : 24/06/2012
Age : 25
Localisation : Un autre plan d'existence

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)
avatar

MessageSujet: Re: Le Temps Vécu   Mer 12 Mar - 18:58

Bah comme je te l'ai dit, je suis fortement habitué à ton style, et je tiens à ce que tu saches que j'ai vraiment apprécié la lecture ! =o



Mais du point de vue d'une administration pure, là j'suis désolé mais ça coince o_o
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imaginary-rebirth.1fr1.net
Admin
Messages : 391
Pièces : 3845
Date d'inscription : 24/06/2012
Age : 25
Localisation : Un autre plan d'existence

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)
avatar

MessageSujet: Re: Le Temps Vécu   Mer 12 Mar - 19:10

Remarque (admire l'adroitesse de mon double post), on va simplement pas en faire, et j'te passe niveau 2 pour me faire pardonner de la note tardive. Comme ça on pourra commencer ton rp rapidement ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imaginary-rebirth.1fr1.net

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le Temps Vécu   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Temps Vécu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Prix du petrole a travers le temps
» Arrêter le temps...
» Lit sa si t'a du temps a perdre mon chou =D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imaginary Rebirth :: Administration :: Fiches personnages :: Fiches en cours-