Année 1053 de la troisième ère dite Askaärienne. Le monde est en proie aux anomalies spatio-temporelles et les continents sont en guerre. Incarnez le personnage dont vous rêvez et tentez de devenir le nouveau héros d'Aether, ou bien son destructeur.
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

 

 Transition [Quête principale Kyana N°3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Messages : 154
Pièces : 2674
Date d'inscription : 24/06/2012

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Transition [Quête principale Kyana N°3]   Mer 25 Déc - 15:43

" 'Comptez aller loin, comme ça, m'zelle ?"

"C'est moi qui paie, c'à moi que tu parles."

Cela faisait trois jours que Sey et Kyana avaient débarqué. Un temps suffisant, apparemment, pour que Sey retrouve miraculeusement de l'argent après la traversée, que tous deux s'enfoncent dans les terres suffisamment pour apercevoir Radical Highway, mais surtout pour trouver un taxi qui les emmènerait jusqu'à Bazzer, parcourant les quelques kilomètres qui les séparaient de la ville, et que le jeune homme refusait de faire. Tous deux étaient donc montés dans une petite voiture jaune, au chauffeur semblant avoir une morale assez limitée, et le voyage, après cette réplique de Sey, se fit dans un silence assez intense.

Enfin, la voiture s'arrêta, et Sey ouvrit la portière pour quitter le véhicule. Inspirant à pleins poumons l'air pollué de Bazzer, il regarda autour de lui. Après un court instant, il se retourna, paya le chauffeur sans se permettre de lui donner un sou de plus, et se tourna vers Kyana. Ils se trouvaient sur une place de Bazzer, et l'architecture quelque peu étrange de la ville, très Steampunk, semblait troubler la jeune femme, mais Sey y était parfaitement habitué. Souriant, il commença à marcher en faisant signe à la jeune femme de le suivre. Cependant, sa démarche était beaucoup plus tendue ici qu'à Port la Rose, et même si ses habits semblaient avoir bien plus leur place ici que là bas, Sey lui même semblait ne pas avoir sa place ici.

"Ne crois pas un instant que cet endroit soit comme Port la Rose. On risque moins de rencontrer des brigands, mais tous les gens de cette ville en sont, derrière un aspect soigné. C'est pas qu'ils soient méchants, c'est qu'ils sont extraordinairement méfiants. J'aime pas vraiment cet état de pensée, mais c'est celui de bien des gens ici, et il faut l'accepter. On se dirige actuellement vers la maison d'un vieil ami à moi. Comporte toi bien, et ne sois pas trop familière, quoi qu'il arrive, c'est un homme très sérieux... Mais je suis sur que tu l'apprécieras tout de même. Avant ça, tu veux que je t'explique quelque chose ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 66
Pièces : 690
Date d'inscription : 15/10/2013
Localisation : Derrière ton iris

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
200/200  (200/200)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Transition [Quête principale Kyana N°3]   Jeu 26 Déc - 17:07

Le silence. Le silence absolu que Sey avait installé en rabrouant sévèrement le chauffeur de cette... Voiture ne quittait plus le véhicule. De toute façon, Kyana était bien trop mal à l'aise pour briser ce rassurant calme empli de tension. Au moins, comme ça, elle avait vraiment l'impression que quelque chose clochait. Clochait vraiment. Parce qu'en vérité ce qui la dérangeait, soit le fait que cette voiture existe était normal, elle en avait déjà entendu parlé, vu des images... Mais cette carlingue de métal vrombissante et puante était assez insupportable. Alors, avec ce qui venait de se passer, elle tentait de se convaincre que son mal-être venait de l'altercation entre l'homme et Sey.

Sey qui avait d'ailleurs (miracle !) retrouvé toutes ses économies d'un coup. Elle lui avait d'abords un peu tiré la gueule avant de passer l'éponge. De toute façon, vu comment c'était parti, il risquait de lui en faire beaucoup encore, des plans comme ça.

Après un temps encore il arrivèrent. La jeune femme suivit son guide hors de l'appareil et ce dernier paya le chauffeur, juste le compte. Si le jeune homme semblait parfaitement habitué au lieu, Kyana elle était perdue. L'architecture était étrange, les bâtiments mystérieux et l'air... L'air était vicié, irrespirable pour la jeune femme ayant grandis dans de grand prés au large d'une ville sans pollution ou presque. Ce n'était pas l'odeur (quoi que celle régnant à cet endroit fut véritablement prenante) mais la texture même de l'atmosphère. Grasse, agressive... Irrespirable. Tout bonnement irrespirable.

Sey se mit en route, lui faisant signe de le suivre. Elle pris quelques secondes pour cracher ses bronches et le suivit, se raclant encore un peu la gorge. Comment pouvait-on vivre dans une telle infection ? Déjà que, quand elle était petite, l'odeur de certains cartiers d'Eterna lui faisait dire qu'il fallait être fou pour habiter dans l'enceinte de la cité, mais là... Elle n'état pas à sa place. Elle se sentait mal à l'aise et c'est en grimaçant qu'elle découvrait la ville. D'ailleurs, bien que cela fut moins flagrant, Sey aussi semblait venir d'un tout autre monde, comme si celui-ci nous voulais pas d'eux.

-Ne crois pas un instant que cet endroit soit comme Port la Rose. On risque moins de rencontrer des brigands, mais tous les gens de cette ville en sont, derrière un aspect soigné. C'est pas qu'ils soient méchants, c'est qu'ils sont extraordinairement méfiants. J'aime pas vraiment cet état de pensée, mais c'est celui de bien des gens ici, et il faut l'accepter. On se dirige actuellement vers la maison d'un vieil ami à moi. Comporte toi bien, et ne sois pas trop familière, quoi qu'il arrive, c'est un homme très sérieux... Mais je suis sur que tu l'apprécieras tout de même. Avant ça, tu veux que je t'explique quelque chose ?

Kyana tria les informations qu'elle venait de recevoir. Des questions ? Bien sûr qu'elle en avait. Mais c'était le genre de question ou il fallait être, visiblement, confronté à la réponse puisque la théorie dont elle avait eu vent n'expliquait rien. Ah, si, elle aurait voulut savoir....

-....Comment on fait pour respirer ce.... Ce... Ce truc ! Dit-elle en brassant l'air autour d'elle à grand coup de moulinet de bras. C'est en train de m'arracher les poumons sans aucune pitié !

Oui, définitivement, on ne pouvait pas qualifier cette ignoble chose d' "air".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 154
Pièces : 2674
Date d'inscription : 24/06/2012

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Transition [Quête principale Kyana N°3]   Jeu 26 Déc - 17:47

Sey ne se fendit que d'un mince sourire en lieu et place du grand sourire auquel il avait habitué la jeune femme avant de répondre.

"Tu te sentiras mieux quand on ira à Aval. Mais dis toi bien qu'il y'a pire. Si je t'emmène un jour voir l'autre tyran,  tu découvriras ce qu'est un air vicié. Pour information, tous les véhicules de ce lieu, tout comme ceux qu'on verra sur Radical Highway, ne sont pas aussi répugnants que le taxi dans lequel on est montés. Mais je tiens à te confronter dès maintenant à ce qui se fait de pire ici... Le chauffeur en faisait d'ailleurs partie. Il n'était sans doute pas dangereux, mais c'tait un abruti."

Sur cette phrase, très sentencieuse, même de la part de Sey, il continua sa marche. Cette fois, ils n'allaient pas courir sur les toits. Kyana n'était pas encore assez formée pour réagir de façon appropriée aux brusques changements de sol et de mode de construction. C'était dans cette ville que Sey préférait Courir, malgré l'air immonde, car aucune course ne ressemblait à une autre, ici... Quelque part, c'était dans le Chaos de cette ville qu'il prospérait le mieux... Etrange, pour un Croyant.

Quoi qu'il en soit, rapidement, les maisons changèrent de style pour devenir bien plus propres, certaines renfoncées au fond d'un domaine, d'autres simplement immenses, au point que Sey et, à fortiori Kyana, se demandaient ce que l'on pouvait faire dans une maison pareille, comment on pouvait trouver un rôle à chaque pièce... Pourtant, le vieil ami auquel il avait fait allusion était sans doute celui qui possédait le plus grand domaine, tout comme il était celui qui possédait la plus grande entreprise de la région, voire du monde.

D'un simple signe à deux portiers, Sey fit ouvrir les grandes grilles noires du domaine où ils se rendaient, et s'engagea dans le parc en souriant entièrement, cette fois. Grâce à des manipulations adromiques, le parc était protégé de la pollution extérieure, et la nature y resplendissait. Bien que l'on soit encore au coeur de la ville, l'ambiance ici était telle que Kyana serait forcément réconfortée... Lorsqu'ils arrivèrent devant le grand manoir qui servait de résidence à l'homme que Sey voulait rencontrer, Sey n'accorda qu'un bref regard aux grandes baies vitrées, aux quelques gargouilles sur les toits, ni même aux gardes, fort discret, tourbillonnant autour de la maison, comme autant de mouches attirées par une lumière, et entra par la grande porte.

"On ne vous attendait pas, Maître Sey."

La femme, d'une grande élégance, qui venait de s'exprimer ainsi, se tenait en haut des escaliers, et bien que son air surpris transparaisse, elle ne perdait aucunement la grâce immodérée se dégageant de sa personne même.

"Mes plus plates excuses, Dame Tomoe, il semblerait que j'ai devancé mon Courrier ! Laissez moi vous présenter cette jeune femme du nom de Kyana, que j'ai rencontrée à Port la Rose, alors que je nettoyais les rues des ruffians et autres barbares les infestant... Je vous prie d'excuser l'état lamentable de nos vêtements, le Bateau ne nous as pas épargné quelques incidents... Maître Harano est il là ?"

"Où voudrais tu que je sois, vieux Frère ?"

Sortant d'une porte discrète, un homme d'une grande classe, brun et ayant un charisme encore plus impressionnant que celui de Sey, venait de s'exprimer d'une voix forte et claire. Il portait un costume, sans doute taillé sur mesure, et ses longs cheveux mettaient en valeur son physique assez imposant. Derrière lui, un monstre de muscles et de puissance concentrée regardait sans rien dire.

"Maître Harano, Maître Marvick, honoré de vous revoir ! Puis je vous introduire Kyana, ma jeune amie ?"

"Bien sur, bien sur !"

"Mais... D'où venez vous, Dame Kyana?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 66
Pièces : 690
Date d'inscription : 15/10/2013
Localisation : Derrière ton iris

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
200/200  (200/200)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Transition [Quête principale Kyana N°3]   Jeu 26 Déc - 18:46

-Tu te sentiras mieux quand on ira à Aval. Mais dis toi bien qu'il y'a pire. Si je t'emmène un jour voir l'autre tyran,  tu découvriras ce qu'est un air vicié. Pour information, tous les véhicules de ce lieu, tout comme ceux qu'on verra sur Radical Highway, ne sont pas aussi répugnants que le taxi dans lequel on est montés. Mais je tiens à te confronter dès maintenant à ce qui se fait de pire ici... Le chauffeur en faisait d'ailleurs partie. Il n'était sans doute pas dangereux, mais c'tait un abruti.

Il paraissait plus.... Amer depuis su'ils étaient arrivés. Elle haussa les épaules, continuant de le suivre entre les immeubles qui peu à peu devinrent maisons, puis demeures et enfin domaines, de plus en plus grands, de plus en plus démesuré, pompeux.... Et c'est lorsqu'il firent face au plus imposant des portails qu'ils aient croisé qu'il s'arrêtèrent et que ce dernier s'ouvrit sur un geste de Sey. Il donnait sur un parc gigantesque, vert et luxurieux. A peine eu-t-elle mis un pied dans l'enceinte de l'endroit que respirer lui fut plus aisé d'une manière qu'elle n'expliquait pas. L'aura de ce lieu était bien plus accueillante que celle du reste de la ville et la jeune femme s'y senti plus en confiance.

Le jeune homme marcha d'un air assuré et passa la porte principale comme si de rien n'était, malgré les garde collés au alentours de la maison. Enfin, maison.... Immensité, ensemble de pièces innombrable était plus juste. Immensité bien gardée que Sey pénétrait en claquant des doigts. Parce qu'encore une fois tout était ordinaire et parfaitement normal et expliqué.

-On ne vous attendait pas, Maître Sey.

La voix venait du haut de l'escalier. De là, une femme les observait, l'air quelque peu surpris. Mais malgré son expres​sion(qui ne gâchait en rien son élégance), il se dégageait d'elle une classe toute féminine.

-Mes plus plates excuses, Dame Tomoe, il semblerait que j'ai devancé mon Courrier ! Laissez moi vous présenter cette jeune femme du nom de Kyana, que j'ai rencontrée à Port la Rose, alors que je nettoyais les rues des ruffians et autres barbares les infestant... Je vous prie d'excuser l'état lamentable de nos vêtements, le Bateau ne nous as pas épargné quelques incidents... Maître Harano est il là ?

-Où voudrais tu que je sois, vieux Frère ?

L'homme qui venait d'entre dans la pièce par une ouverture discrète possédait une prestance hors du commun qui estompait un peu celle de Sey lui même. Il s'était exprimé d'une voix qui, s'il n'avait pas été question d'une chose d'une importance si peu cruciale, aurait pu être un ordre sans appel. Derrière lui se trouvait un homme d'une carrure impressionnante.

-Maître Harano, Maître Marvick, honoré de vous revoir ! Puis je vous introduire Kyana, ma jeune amie ?

Kyana déglutit assez difficilement, réussissant toute fois à le faire de manière assez discrète. Elle n'avait jamais véritablement appris à se tenir dans une situation pareille. Disons que tout au plus elle savait ce qu'il fallait ne pas faire. Et encore.  

-Bien sur, bien sur !

-Mais... D'où venez vous, Dame Kyana?

Elle tourna la tête en direction de la Femme.

-Des plaines entourant Eterna, Madame.

Elle n'avait pas véritablement réfléchit avant de parler et était aller au plus simple. Sa voix avait été claire et la tensions qui habitait ses épaules s'était échappée avec elle sans pour autant l'affecter. Si elle avait pu, elle aurait soupiré de soulagement.

Du haut de ses un mètre cinquante cinq, elle se sentait encore plus petite que d'habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 154
Pièces : 2674
Date d'inscription : 24/06/2012

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Transition [Quête principale Kyana N°3]   Jeu 26 Déc - 19:59

Sey fit un pas en arrière pour se rapprocher de Kyana, et lui mit gentiment une main sur l'épaule. Il comptait ainsi la rassurer, mais, connaissant très bien Tomoe, il savait que cette dernière, bien qu'elle se soit assagie avec l'age, ne se contenterait certainement pas d'une réponse aussi évasive.

"Je n'ai jamais réussi à lui faire dire beaucoup plus sur son passé ! En revanche, je vous prie de croire que cette jeune femme dispose de dons assez impressionnants. Je vous prierai cependant, Maître Harano, de laisser en permanence un serviteur avec elle, si jamais nous devions nous séparer. Elle peut être sujette à diverses sortes de malaises, et il serait regrettable qu'elle en souffre, dans un domaine aussi beau et charmant que le votre..."

Par cette réponse, Sey espérait obtenir l'aval de Tomoe et un serviteur entièrement dévoué à Kyana, qui lui servirait d'yeux pendant tout son séjour. En effet, même s'il comptait se séparer le moins possible de la jeune femme, il savait que, tôt ou tard, il devrait s'adresser à Harano seul à seul... Ou en présence de Mavrick, mais dans tous les cas, sans Kyana. D'où l'intérêt de lui offrir des yeux : Il était sur, ainsi, qu'elle ne pourrait voir ce qui se passerait lors de cette réunion. Il soupirait d'avance à cette idée. La jeune femme lui faisait confiance, et cela faisait maintenant des semaines, considérant leur long voyage en bateau, qu'ils passaient leurs vies ensemble. Ils n'avaient été que peu de fois hors de vue l'un de l'autre, et cette présence avait quelque chose de rassurante.

"Bien, dans ce cas, si vous me permettez, j'aimerais me retirer."

"Faites donc, ma chère, faites donc. Mademoiselle Kyana, il vous sera accordé ce serviteur sans aucun problème, soyez en sure. Maintenant, si vous le permettez, j'aimerais que nous passions dans le Petit Salon, où Sey et moi avions coutume de nous retrouver à l'époque..."

Sans un mot de plus, hormis des souhaits de bonne soirée à Tomoe, Sey s'engagea tranquillement dans une porte, traversa une série de pièces à l'ameublement impressionnant, tout en s'assurant que Kyana le suivait, puis s'assit pesamment dans un canapé de cuir rouge tandis qu'Harano, avec la même nonchalance, s'affalait dans un fauteuil en face de Sey. Desserrant sa cravate et repoussant les pans de son costume sur le coté, comme pour s'aérer du mieux possible, il tourna la tête vers Mavrick, qui s'assit tranquillement, toujours sans un mot, sur une chaise à proximité.

"Bon dieu, Sey, t'aurais du me prévenir, vieil idiot ! J'aurais préparé quelques fûts en ton honneur ! Ah... La vie ici, bien que reposante, n'est rien comparé à celle que nous menions alors, après l'Apogée de Gozen ! ARK est de plus en plus dure à gérer, et, tu sais... Je pensais à te proposer un poste en haut de l'échelle... La Corporation aurait bien besoin d'un homme comme toi à mes cotés..."

"Désolé, mon vieux, mais je me vois contraint de refuser. Je dois me rendre à Aval avec la d'moiselle, et, bien que tu sois un des êtres que je préfère en ce monde, je ne suis pas encore prêt à me poser avec toi."

"On n'est plus tout jeunes, Sey, même toi, tu dois t'en rendre compte... Bah, j'essaierais pas de te convaincre, je te connais ! Mais si un jour tu changes d'avis, tu n'as qu'un mot à dire, tu le sais... Et vous, jeune femme, malgré votre timidité, parlez moi de vous. Comment avez vous rencontré Sey, et comment ce baratineur a t'il réussi à vous convaincre de faire ce Pélerinage avec lui ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 66
Pièces : 690
Date d'inscription : 15/10/2013
Localisation : Derrière ton iris

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
200/200  (200/200)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Transition [Quête principale Kyana N°3]   Jeu 26 Déc - 22:55

Sey recula et posa une main réconfortante sur son épaule. Ces dernières se détendirent d'un coup.

-Je n'ai jamais réussi à lui faire dire beaucoup plus sur son passé ! En revanche, je vous prie de croire que cette jeune femme dispose de dons assez impressionnants. Je vous prierai cependant, Maître Harano, de laisser en permanence un serviteur avec elle, si jamais nous devions nous séparer. Elle peut être sujette à diverses sortes de malaises, et il serait regrettable qu'elle en souffre, dans un domaine aussi beau et charmant que le votre...

Diverses sortes de malaises... Si l'on veut. Quand au serviteur... Avoir un regard toujours à porté de main était assez réconfortant même si elle tentait de ne pas perdre les bonnes vieilles habitudes et se forçait à changer de regard souvent, pour "ne pas perdre la main". Cependant, elle s'était habituée au regard de Sey. Il était un porteur assez particulier de par sa manière de tout observer, ou presque mais surtout, de choisir ce qu'il apercevait et ce qu'il ignorait. Bien sur, elle pourrait demander au serviteur de regarder où elle voulait, quand elle voulait mais un regard spontané n'avait pas d'égal. Et lorsqu'elle se plongeait dans des yeux plus... communs, elle aimait en changer quand bon lui semblait. Ce qu'elle ne pourrait pas faire.

-Bien, dans ce cas, si vous me permettez, j'aimerais me retirer.

-Faites donc, ma chère, faites donc. Mademoiselle Kyana, il vous sera accordé ce serviteur sans aucun problème, soyez en sure. Maintenant, si vous le permettez, j'aimerais que nous passions dans le Petit Salon, où Sey et moi avions coutume de nous retrouver à l'époque..

A l'époque... Sey avait la fâcheuse habitude, semblait-il, de lui faire rencontrer son passé à tout bout de champs sans jamais lui apporté d'explications. Qu'il ne lui parle pas de ce qu'il avait été ne la dérangeait pas: elle ne lui en parlait pas non plus. Mais elle ne l'avait pas emmené à Eterna, dans la salle d'armes où chez Junui !

Sur ses pensée, après que tous aient salué celle qui avait pour nom Tomoe, il s'engagèrent dans une succession de pièces étrange avant d'arriver à ce qui semblait être le fameux salon. Sey s'assit dans un canapé de cuir, Maïtre Harano dans un fauteuil en face de lui et Maitre Marvick sur une chaise, à deux pas d'Harano. Kyana attendit que tous soit assis, pris place à côté de Sey, sur le canapé. Ne sachant que faire de ses bras et de ses jambes, habitué à s'asseoir par terre, en tailleur, elle se tint tout d'abord droite comme un piquet avant de noter la détente dont étaient emprunt les gestes de Harano et de laisser son dos s'arrondir pour toucher le fond du siège. Malgré cela, elle restait relativement mal à l'aise dans cette ambiance bien tenue.

-Bon dieu, Sey, t'aurais du me prévenir, vieil idiot ! J'aurais préparé quelques fûts en ton honneur ! Ah... La vie ici, bien que reposante, n'est rien comparé à celle que nous menions alors, après l'Apogée de Gozen ! ARK est de plus en plus dure à gérer, et, tu sais... Je pensais à te proposer un poste en haut de l'échelle... La Corporation aurait bien besoin d'un homme comme toi à mes cotés...

-Désolé, mon vieux, mais je me vois contraint de refuser. Je dois me rendre à Aval avec la d'moiselle, et, bien que tu sois un des êtres que je préfère en ce monde, je ne suis pas encore prêt à me poser avec toi.

-On n'est plus tout jeunes, Sey, même toi, tu dois t'en rendre compte... Bah, j'essaierais pas de te convaincre, je te connais ! Mais si un jour tu changes d'avis, tu n'as qu'un mot à dire, tu le sais... Et vous, jeune femme, malgré votre timidité, parlez moi de vous. Comment avez vous rencontré Sey, et comment ce baratineur a t'il réussi à vous convaincre de faire ce Pélerinage avec lui ?

Plus tout jeune ? Il ne paraissait qu'avoir la trentaine, il était tout sauf vieux. Mais elle n'eu pas le temps de s'attarder sur la question. Elle pris la parole, allant une fois de plus au plus simple.

-Je n'aborde pas le sujet de ma personne très facilement. Aussi, je vous dirais simplement que je l'ai rencontré dans les rues de Port la Rose. Quand à pourquoi je l'ai suivit, je me le demande encore moi même. Mais présentement les choses me conviennent ainsi, je n'ai donc pas à m'en plaindre.

Bon, d'accord, elle aurait pu faire plus simple. Mais cette manière de broder autour des mots avec d'autre mot commençait à lui plaire. Autant en profiter.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 154
Pièces : 2674
Date d'inscription : 24/06/2012

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Transition [Quête principale Kyana N°3]   Jeu 26 Déc - 23:22

"Je vois. Votre timidité n'a d'égale que votre beauté, ma chère, mais vous semblez tendue. Comprenez bien que ce que Sey a pu vous dire vis à vis de votre tenue n'a rien à voir avec moi, mais plutôt avec ma femme. Elle et Sey ne se sont jamais vraiment entendus, et elle reste assez hautaine... Mais Sey et moi avons partagé plus de chopes que je ne saurais en compter, et aucun de nous deux ne se retient de quoi que ce soit en présence de l'autre, alors je vous en prie, détendez vous.

Quand à Mavrick, assis sur une chaise là bas... Disons que c'est un Soldat. Incapable de se détendre, mais c'est pas faute d'avoir essayé.
"

"Tu te demandes ce que tu fais là, hein, Kyana ? Eh bien... J'ai pensé que tu aimerais en connaître un peu plus sur ton guide, mais comme ce dernier est trop occupé à être stupide pour le faire, je me suis dit que seul l'homme dont j'ai été le compagnon si longtemps pouvait t'expliquer tout ce que tu as à savoir."

"Ah, ce cher Sey, pas foutu d'faire un truc simplement pour le plaisir, hein ? C'est ce que je lui ai toujours reproché. Eh bien, j'espère ne pas t'effrayer, jeune femme, mais... Sey et moi avons combattu Gozen ensemble. En fait, on a combattu à peu près tout ce qu'il était possible de combattre ensemble, mais... Eh bien, comme nous sommes tous les deux des êtres puissants, et que Mavrick, derrière, n'est pas à plaindre, on a toujours eu pour rêve d'affronter ce qui existait de plus puissant. Les Dieux. Bien sur, cela n'était que notre folle jeunesse.

J'imagine que toi et Sey avez combattus ensemble, et que tu as donc pu constater qu'à mains nues, c'était sans aucun doute le guerrier le plus efficace que tu aies affronté ? Eh bien-
"

"Harano. Pas ça. S'il te plait."

"Désolé. Tout ça pour dire, ma dame, que vous ne risquez rien tant que vous serez avec lui. J'ai eu des alliés de toutes sortes, mais Sey est le seul sur qui je puisse vraiment compter. Mavrick, bien sur, me défendrait au péril de sa vie, et je l'en remercie, mais Sey est bien plus qu'un simple Protecteur. C'est un frère d'arme, et je mourrais pour lui. Même si, depuis notre dernière bataille ensemble, il a renoncé aux champs de bataille divins..."

Harano se releva, soupira, et Sey fit de même. Tous deux se placèrent devant une baie vitrée pour observer le crépuscule, comme réunis par un signal étrange, et Mavrick quitta la pièce en silence. Un court instant de silence passa, puis Harano se retourna en direction de Kyana, et lui sourit de toutes ses dents.

"Courez vous, ma demoiselle ? Comme Sey et moi courons, j'entends ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 66
Pièces : 690
Date d'inscription : 15/10/2013
Localisation : Derrière ton iris

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
200/200  (200/200)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Transition [Quête principale Kyana N°3]   Jeu 26 Déc - 23:56

Au premier mots d'Harano, sont dos finit de se détendre et elle croisa les jambes. Il était vrai que l'ambiance presque solennelle de leur arrivée s'était transformée en une sympathique entrevue (ou presque) depuis qu'il étaient entrée dans cette pièce et que Dame Tomoe n'était plus là. Des compagnons, ils étaient des compagnons... Quelques minutes auparavant, elle n'aurait pas pu imaginer cet homme si... droit, semblait-il, voyager avec Sey. Mais maintenant, elle se permettait d'émettre cette hypothèse hasardeuse.

Et quand Sey pris la parole, lui proposant d'entendre son histoire par les lèvres d'un autre, elle fut fixée. Ils avaient été Compagnons.

Harano repris la parole, elle sourit lorsqu'il évoqua le fait de lui faire peur. Elle n'avait pas peur, elle était juste impressionnée. C'était tout.

-[...]Sey et moi avons combattu Gozen ensemble. En fait, on a combattu à peu près tout ce qu'il était possible de combattre ensemble, mais... Eh bien, comme nous sommes tous les deux des êtres puissants, et que Mavrick, derrière, n'est pas à plaindre, on a toujours eu pour rêve d'affronter ce qui existait de plus puissant. Les Dieux.

Le sang de Kyana ne fit qu'un tour et elle s'arrêta un instant de respirer. Combattre les dieux ? ILS AVAIENT COMBATTU LES DIEUX ?! Mais alors... Elle se repris, trop tard. La surprise mêlée à l'espoir fou était déjà passés sur son visage. Cependant, il continua comme si de rien n'était. Elle se mis à suivre la conversation d'une oreille plus qu'attentive. Sey le coupa. Elle regretta un moment qu'il l'ai ainsi arrêté mais se repris bien vite. Si il ne voulais pas qu'elle en sache plus c'était son choix. Par ailleurs, elle ne pouvait pas prétendre avoir le droit d'en savoir plus sans lui avoir palé en retours.

-Désolé. Tout ça pour dire, ma dame, que vous ne risquez rien tant que vous serez avec lui. J'ai eu des alliés de toutes sortes, mais Sey est le seul sur qui je puisse vraiment compter. Mavrick, bien sur, me défendrait au péril de sa vie, et je l'en remercie, mais Sey est bien plus qu'un simple Protecteur. C'est un frère d'arme, et je mourrais pour lui. Même si, depuis notre dernière bataille ensemble, il a renoncé aux champs de bataille divins...

Ceci dit, les deux hommes soupirèrent puis se levèrent d'un même geste pour regarder le crépuscule à travers une des baie vitrées. Marvick quitta la salle et elle resta là, assise, seule étrangère dans leur monde. Après quelques instant, Harano se retourna, souriant presque comme Sey pouvait parfois sourire.

-Courez vous, ma demoiselle ? Comme Sey et moi courons, j'entends ?

Si elle...? Oh, et bien...

-Je n'ai pas la prétention de dire "comme vous". Disons que je suis une sorte de novice.

Ca aussi, ils le partageaient. Voler comme on court. Sey l'avait quelque peu conseillé durant la traversé. Quelque peu. Quoi qu'il en soit, après réflexion, elle se dit que même novice était un peu trop haut gradé pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 154
Pièces : 2674
Date d'inscription : 24/06/2012

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Transition [Quête principale Kyana N°3]   Ven 27 Déc - 0:45

"Parfait ! Dans ce cas, on se retrouve dans cette pièce d'ici deux heures. Je vais appeler une servante pour qu'elle veille sur vous tout ce temps et vous montre où vous laver, vous donner des habits de rechange et tout ce que vous voulez. N'hésitez pas, par ailleurs, à vous servir dans la cuisine, tout ce qui est à moi est à Sey, et vous êtes son invitée. Ca te va, Sey ?"

"C'toi le boss. Kyana, ça t'dérange si j'te laisse, pendant ces deux heures ? Pour une fois que j'ai l'occasion de me laver et de me défaire de toute cette crasse, j'aimerais en profiter !"

D'un claquement de doigts, Harano appela une servante, rousse, aux traits charmants, quoique légèrement grossiers, puis quitta la pièce, Sey sur ses talons, ce dernier n'oubliant bien sur pas de sourire à Kyana en partant. Dès qu'ils eurent quitté la pièce, aux premiers mots de la servante, qui se présentait sous le nom de Lisa, leur attitude changea brusquement, et ils montèrent un escalier, traversèrent un couloir, avant d'entrer dans un autre Salon, où Mavrick les attendait déjà, bras croisés, adossé au mur.

"Une gamine intéressante. Elle voit par nos yeux, c'est ça ?"

"Exactement, mais je l'ai pas amenée pour ça. Harano, j'imagine que t'as pas cessé de t'entrainer, et que tu es toujours aussi redoutable, mais je voulais t'avertir. La gamine a des desseins assez sombres, et affronter les dieux, ça en fait sans doute partie. Et, peu importe ce après quoi elle court, je l'aiderais. Pourrais je compter sur ton aide et celle de Mavrick ?"

"... Tu l'aimes à ce point ? T'auras toujours mon soutien, Sey, on est fait pour se battre ensemble... mais dis moi plutôt. Comment tu l'as rencontré, qu'est ce qui t'a frappé le premier chez elle ? Qu'est ce qui fait que Sey, le fameux guerrier qui a réussi, seul, à retenir le Lorialet, alors qu'il n'était qu'un simple humain, qu'est ce qui fait que Seyna Staÿlis est soudainement tombé amoureux ?"

"Tu m'connais, Harano. Autant que je me connais. J'ai pas plus la réponse que toi, mais je la défendrais des Dieux, même si je dois y laisser la vie. Bon, j'vais me doucher, ça fait des mois que j'me suis pas réllement lavé."

"Bonne douche, mon frère, à tout à l'heure."

***

Deux heures s'étaient écoulées, et la nuit était tombée. Bien que Sey se soit changé, la seule différence notable était que son haut, au lieu d'être simplement noir, portait un motif floral blanc sur le flanc gauche, reflétant magnifiquement la lumière de la lune. Harano, lui, portait un costume un peu moins strict, mais gardait aussi le même style, à l'exception d'un bandana noir retenant ses cheveux en arrière. Lorsque, derrière eux, le bruit d'une porte se refermant se fit entendre, tous deux se retournèrent au même moment pour saluer Kyana.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 66
Pièces : 690
Date d'inscription : 15/10/2013
Localisation : Derrière ton iris

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
200/200  (200/200)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Transition [Quête principale Kyana N°3]   Ven 27 Déc - 11:51

-Parfait ! Dans ce cas, on se retrouve dans cette pièce d'ici deux heures. Je vais appeler une servante pour qu'elle veille sur vous tout ce temps et vous montre où vous laver, vous donner des habits de rechange et tout ce que vous voulez. N'hésitez pas, par ailleurs, à vous servir dans la cuisine, tout ce qui est à moi est à Sey, et vous êtes son invitée. Ca te va, Sey ?

Elle voulut protester. Sey ne lui en laissa pas le temps.

-C'toi le boss. Kyana, ça t'dérange si j'te laisse, pendant ces deux heures ? Pour une fois que j'ai l'occasion de me laver et de me défaire de toute cette crasse, j'aimerais en profiter !

Elle haussa les épaules. Deux heures, même pour un bain, c'est long et elle se doutait bien qu'il mettrait son temps à profit pour faire autre chose. Mais c'était Sey, elle n'en apprendrait pas plus.

Harano appela d'un claquement de doigts une mignonnette servante rousse qui se présenta sous le nom de Lisa. Les deux hommes quittèrent la pièce lorsqu'elle fut là, Sey prenant au passage le temps de sourire à Kyana et, dés qu'ils furent hors de vue, la jeune femme poussa un soupir sonore. Malgré la volonté d'Harano de la mettre en confiance, sa présence était telle qu'elle n'était parvenue à se détendre que de manière incomplète.

-Tout va bien Mademoiselle ?

Silence.

-Mademoiselle Kyana ?

Elle sursauta. C'était à elle qu'on s'adressait en disant mademoiselle ?

-Oui oui... Oublie juste le mademoiselle, appelle moi Kyana.

-Bien Mademoiselle Kyana.

Bon. C'était pas gagné. Elle devrait se contenter du mademoiselle sans espérer plus de familiarité.

Elle suivit la rouquine à travers diverses pièces avant qu'elle ne s'arrête à une chambre luxueuse. Au cente trônait un lit à baldaquins sur lequel était posé différente tenue et, derrière des portes à doubles battant, se trouvait une salle de bain entièrement carrelée.

-Qu'elle température pour le bain ?

Kyana marqua un temps avant de réagir.

-...Heu... Très chaude, s'il te plais.

-Bien, si Mademoiselle Kyana veut bien me suivre...

Kyana la suivit dans la salle d'eau. Jamais elle n'avait pris de bain dans une installation aussi classe que celle ci.

***

Lorsqu'elle entra dans le salon, deux heures plus tard, les deux hommes s'y trouvaient déjà et ils se retournèrent de concert pour la saluer. Les deux s'étaient changés mais restaient fidèle à eux même, tant et si bien que pour Sey, la seule différence était le motif blanc sur son flan. Harano était vêtu d'un costume moins contraignant mais toujours aussi racé que le premier.

Kyana quand à elle avait mis longtemps à se décider. Aucun vêtement ressemblant à ceux auxquels elle était habitué ne lui avait été proposé et elle en avait essayé plus d'un avant de se décider. Elle portait donc une chemise large, blanche, dont les manches avaient été retroussées au dessus des coudes. Elle avait troqué son pantalon large contre un bas serré, noir, moins confortable certes mais c'était celui qui, de tout ceux qui lui avait été mis à disposition respectait le plus ses mouvements. Lisa avait mis un point d'honneur à dompter ses cheveux et y était parvenu avec brio, malgré ses protestations. Une tresse haute, partant du dessus de son crâne pour arriver entre ses omoplates remplaçait l'habituelle tignasse noire.

Elle leur souri en retour et parcouru les quatre pas qui les séparaient encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 154
Pièces : 2674
Date d'inscription : 24/06/2012

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Transition [Quête principale Kyana N°3]   Ven 27 Déc - 14:20

"Sey m'a dit que la pollution vous gênait, j'ai donc préparé un Sort qui vous permettra de respirer un air filtré aussi longtemps que vous le désirerez... Lui et moi sommes habitué, on n'en aura donc pas besoin. Ce que je vous propose, c'est de nous rendre au centre de la ville et de faire une petite course. Ne vous en faites pas, Mademoiselle Kyana, Lisa est bien plus qu'une simple servante ! Dans un bruit de tissu, la jeune rousse se dévêtit, révélant une tenue ressemblant beaucoup à celle de Sey, mettant en valeur ses formes féminines, à la différence près qu'il n'y avait ni foulard, ni carré de tissu sortant du pantalon. Elle semblait bien plus à l'aise ainsi, tant et si bien qu'elle serait passée de "mignonnette" à "magnifique", dans l'esprit de beaucoup de gens, s'ils avaient vu sa transformation. Elle a longtemps été une élève de Sey, mais, ne vivant que pour la Course, elle n'aimait pas le suivre dans ses combats, et a donc préféré rester avec moi... Elle me sert de messagère lorsque les moyens traditionnels sont assez peu fiables, et saura vous indiquer les chemins les plus adaptés à votre Course. Elle est dotée d'une patience infinie, alors ne vous en faites pas, vous ne l'énerverez pas en étant trop lente."

"C'est trop d'honneur, Monsieur."

"Lisa, on a déjà une timide ici, alors fais comme je te l'ai toujours dit : souris et Cours !"

Sey semblait resplendir, en contemplant ainsi son ancienne élève. Il l'avait rencontrée juste après avoir quitté Cheill, elle habitait dans un village de pêcheur près duquel il avait échoué, et, après avoir tenté de la séduire pour le simple plaisir de la conquête, tentative qui avait conduit à une gifle magistrale qui ne lui avait tiré qu'un éclat de rire, il avait vécu dans son village quelques mois. Suffisamment, en réalité, pour observer chez elle des dons assez frappants (dans tous les sens du termes) pour la Course et l'exploration, et avait fini par la convaincre de voyager avec lui. Il n'avait fallu que quelques mois pour qu'elle atteigne un niveau proche du sien et, bien qu'elle ait cessé de progresser, elle était sans doute la seule humaine à pouvoir égaliser Harano et Sey, niveau vitesse dans un environnement urbain, et elle les dépassait très certainement dans un milieu sylvestre. Sey restait cependant le meilleur, de loin, dans un environnement montagnard, comme l'était Aval.

"Pour en revenir à nos moutons, Harano... Que proposes tu, vieux bouquetin ? Du Centre jusqu'à l'ancienne maison de Gozen ? Ca te semble correct ? C'est pas suffisament long pour épuiser Kyana, et y'a suffisament de chemins pour que tu me montres tes talents !"

"Ainsi soit il. Lisa, on marchera jusqu'au point de départ de la course, puis Sey et moi vous attendrons, si besoin est, à l'arrivée. Si on n'est pas là, parce qu'on est trop occupés à tenter diverses acrobaties ou à se battre, Kyana décidera. Ca te va ?"

"Avec plaisir, Monsieur."

Sey s'approcha de Kyana et lui sourit, pendant qu'Harano et Lisa réglaient les derniers détails. Bien qu'il ait été resplendissant en regardant Lisa, il semblait bien plus apaisé et calme a proximité de Kyana, et les quelques paroles qu'il prononça d'une voix douce en témoignaient.

"Jolie tresse, belle Kyana, mais ton charme sauvage y a un peu perdu ! Tu peux avoir entièrement confiance en Lisa, vous vous ressemblez beaucoup. Et elle est informée des tenants et aboutissants de ton pouvoir. Elle ne le révélera pas, même sous la torture, mais tu peux lui demander ce que tu veux. Prête ?"

***

Les rues de Bazzer, de nuit, avaient quelque chose d'à la fois pittoresque, immonde, effrayant, et magnifique. La pâle lumière adromique, dispensée par des luminaires gracieusement offerts par ARK lors de la reconstruction de la ville, après l'attaque de Contamination, illuminait doucement la ville, qui, si elle n'avait pas perdu sa bizarrerie architecturale, semblait beaucoup plus calme, apaisée, qu'en plein jour. Et quand Sey et Harano s'arrêtèrent, se regardèrent un instant, puis partirent à toute allure, grimpant des murs qui semblaient impossibles à escalader, Lisa se retourna vers Kyana avec un grand sourire.

"A toi de jouer, ma Soeur !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 66
Pièces : 690
Date d'inscription : 15/10/2013
Localisation : Derrière ton iris

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
200/200  (200/200)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Transition [Quête principale Kyana N°3]   Ven 27 Déc - 22:16

Alors que Harano lui expliquait de quoi il retournait, un bruit de tissus se fit entendre. Etant passée, à cause de la force de l'habitude, dans le regard de Sey elle vit la jeune femme confirmer les dires du Maître. Habillée de manière presque identique à Sey, elle était à dire vrai tout à fait magnifique ainsi vêtue.

Le maître continua ses explication. Une élève de Sey ? Ce fait interloqua Kyana, le jeune homme ne correspondant pas vraiment à l'image qu'elle se faisait d'un professeur. Elle ne resta qu'un très court temps sur cette interrogation (une de plus, qu'elle mis bien vite de côté, avec les autres) pour restée attentive au discours d'Harano, rougissant quelque peu lorsqu'il aborda le problème de sa lenteur et la solution qu'était la patience de Lisa.

-C'est trop d'honneur, Monsieur, répondit-elle au compliment.

-Lisa, on a déjà une timide ici, alors fais comme je te l'ai toujours dit : souris et Cours !

La remarque acheva de rougir les pommettes de Kyana. Elle se racla discrètement la gorge, pour elle même, de manière à reprendre aplomb. En présences d'êtres aussi imposants (Lisa ayant radicalement changé d'aura en changeant de tenue) elle se sentait comme un tout jeune enfant: fragile, inexpérimenté, risquant à tout moment de se piquer à ce à quoi elle se frottait.

-Pour en revenir à nos moutons, Harano... Que proposes tu, vieux bouquetin ? Du Centre jusqu'à l'ancienne maison de Gozen ? Ca te semble correct ? C'est pas suffisament long pour épuiser Kyana, et y'a suffisament de chemins pour que tu me montres tes talents !

-Ainsi soit il. Lisa, on marchera jusqu'au point de départ de la course, puis Sey et moi vous attendrons, si besoin est, à l'arrivée. Si on n'est pas là, parce qu'on est trop occupés à tenter diverses acrobaties ou à se battre, Kyana décidera. Ca te va ?

-Avec plaisir, Monsieur.

Lisa rejoint Harano, mettant aux points les derniers préparatifs. Sey semblait aux anges. Il s'approcha d'elle, tout en souriant.

-Jolie tresse, belle Kyana, mais ton charme sauvage y a un peu perdu ! Tu peux avoir entièrement confiance en Lisa, vous vous ressemblez beaucoup. Et elle est informée des tenants et aboutissants de ton pouvoir. Elle ne le révélera pas, même sous la torture, mais tu peux lui demander ce que tu veux. Prête ?

Elle hocha la tête. Mais qu'est ce qui lui avait pris de donner la réponse qu'elle avait donné ?

***

Ils passèrent pas de nombreuses rues et, étrangement, la ville semblait plus accueillante la nuit que le jour. Les rues était éclairées, calmes et même si, certes, l'ambiance était quelque peu... Glauque et que l'architecture restait aux yeux de Kyana assez inhabituelle, elle s'y sentait déjà plus à sa place.

Arrivés à destination, les deux hommes se regardèrent un instant puis, comme s'ils avaient été l'ombre l'un de l'autre, se mirent en mouvement en direction d'une façade. Et, une fois qu'ils y furent arrivés, ils commencèrent leurs ascension dont Kyana ne vit que les premier mètre, Lisa ayant rapidement tourné la tête vers elle.

-A toi de jouer, ma Soeur !

heu... Elle devait ouvri...? Comme si elle avait lu sa question silencieuse, la grimpeuse hocha la tête, accompagnant le geste d'un Mhmh approbateur. Kyana resta un instant sans bouger puis, elle se tourna vers les diverses murs qui les entouraient. Son choix se porta sur un immeuble qui avait l'avantage de posséder beaucoup de fenêtres et surtout, deux balcons.

-Peux-tu, s'il te plais, le balayer du regard ?

Elle était une porteuse diablement efficace. Ayant repéré fenêtre et balcons, Kyana s'avança vers le mur, posa sa main et réessaya ce qu'elle avait expérimenté à Port la Rose. Tâtonnant, le bras presque tendu, elle mis la main sur une pierre dépassant au quart du mur. Elle fit de même avec son pied opposé, le remonta, rabattît le tranchant dés qu'elle dépassa une anfractuosité. S'appuyant juste sur son pied, elle renouvela l'opération. Une fois que son autre main eu rencontré une prise et que son autre pied eu un appuis, elle poussa sur sa jambe, laissant traîner ses doigts contre le mur. Sa main se fixa sur une prise, son pied sur un autre. Lisa commença à grimper. Elle allait renouveler l'opération, avait presque achever son geste lorsque son Guide l'interrompit.

-Il te manque dix centimètre avant ta prochaine prise. Monte ta main avant de perdre l'équilibre.

Elle s’exécuta alors que son poids commençait à la tirer vers l'arrière. Elle s'accrocha, ne comprenant pas ce qui l'avait induit en erreur. Puis, alors que Lisa la rejoignait, elle eu l'explication.

-Lisa, est ce que tu peux passer devant, s'il te plait. J'aimerais pouvoir copier tes gestes. Vu que tu m'as fait passer en premier, j'ai bien compris que ce n'était pas le but, mais la vue est un sens encombrant qui prend la place des autres facilement. Si je veux apprendre à monter en aveugle, il ne faut pas qu'il y ai quelqu'un qui soit capable de voir à côté de moi: si j'ai faillit louper cette prise, c'est parce que je souhaitait atteindre celle que je voyait et non celle que je sentais.

-Bien sur.

-Merci beaucoup.

Elles se remirent à grimper. Lisa se déplaçait avec beaucoup d'aisance mais elle veillait à prendre une voie qui ne serait pas trop dure à suivre pour Kyana. Arrivées en haut, sur le toit, elle laissa le temps à la novice de reprendre un peu d'air (bien pratique ce filtre d'ailleurs) avant de donner le signal du départ en commençant à trottiner. L'adolescente s'élança à sa suite, se déplaçant avec moins de facilités qu'elle mais la suivant de près. Puis, elle arrivèrent au bout de l'immeuble. Lisa s'arrêta, regarda le toit d'en dessous. Le saut ferait un peu plus de deux mètres. Kyana s'arrêta juste pour réduire sa vitesse. Puis, elle s'accrocha à la gouttière, les pieds collé au mur. en lâchant, elle donna une petite impulsion des chevilles, se reculant de la parois. Lorsqu'elle retomba, un peu sonnée, elle chercha Lisa du regard. Déjà derrière elle, la jeune femme se tenait devant le mur suivant. Elle se leva et elle la rejoint.

***

Tout leur périple se passa comme ça. Kyana s'en tirait un peu mieux sur la fin, se déplaçait un peu plus vite mais faisait énormément d'effort inutiles. Les doigts entaillés, le reste du corps meurtri elle commençait à devoir forcer sur tout son être pour suivre la cadence que la rouquine, qui ralentissait de plus d'ailleurs. Cette dernière, parvenue en vue de l'arrivée s'arrêta, sourit de plus belle (car même si Kyana n'avait pas pu le voir, son sourire ne l'avait pas quitté).

-Prête à tout donner, ma soeur ?

-Pardon ?

Elle s'élança, droit vers le bord de l'immeuble, Kyana sur les talons. Pourquoi diable lui demandaient-ils tout le temps si elle était prête vu qu'ils ne tenaient pas compte de la réponse ? Arrivée au bord, elle se laissa tomber. Kyana freina des quatre fers, trop tard. Elle partit à la renverse, réussi tout de même à agripper le bord du toit en catastrophe. Tentant tant bien que mal, de retrouver ses appuis, elle parvint a trouver quelques prise maladroites mais qui ne suffirait pas. Alors, sous elle, le mur défila et une main ferme vint la plaquer contre le mur.

-Ca va ?

-C'était pas très gentil, ça, ma soeur.

Lisa rit.

-La descente, tu as pus le remarquer, est ce qu'il y a de plus ardu. Reprends correctement ton aplomb... Voila. Je ne vais pas me mettre en dessous de toi mais à côté et je te guiderais à la voix.

C'est ainsi qu'elles arrivèrent au sol pavé du trottoir. Kyana s'éloigna du mur, le coeur encore chamboulé par ce qui venait de se passer.

-Ils ne sont pas encore arrivés ?

-Non. Ca n'est pas vraiment étonnant.

L'adolescente s'assit sur le bord du trottoir.

-Que fait-on maintenant ?

-On se repose cinq minutes et s'il sont toujours pas arrivés avant que je ne sois remise, ce qui leur laisse une grande marge soit dit en passant on rentre. T'en pense quoi ?

-Ca me semble bien, répondit la jeune femme en souriant.

Bien sûr, ils ne seraient jamais là avant qu'elle ne repartent.

Au milieu de la nuit sur ce trottoir, dans le silence quasi absolu, Kyana se surprit à sourire. Finalement, ce n'était pas si désagréable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 154
Pièces : 2674
Date d'inscription : 24/06/2012

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Transition [Quête principale Kyana N°3]   Ven 27 Déc - 23:06

Bien loin d'ici, voyageant d'ombre en ombre avec une aisance inhumaine, les deux compagnons des deux femmes semblaient s'amuser comme jamais. S'hurlant des défis, faisant des acrobaties inutiles pour le simple plaisir de sentir leurs muscles jouer sous leur peau, ils semblaient tous deux n'avoir plus qu'une quinzaine d'années. Puissants, ils ne s'arrêtaient jamais plus d'un dixième de seconde sur une prise, se déplaçaient sans jamais craindre une chute, et semblaient incarner des esprits fugitifs descendus sur ce monde par lassitude de l'autre... Personne ne se serait douté, assurément, que l'inverse était la seule bonne réponse. Mais, derrière leur allégresse, leurs acrobaties inhumaines, leurs prouesses, tous deux dissimulaient un regard triste.

Ils n'étaient plus ni aussi rapides, ni aussi souples qu'avant. Ils restaient très largement supérieurs aux humains normaux mais... Ils devaient sérieusement retravailler leur forme s'ils voulaient être capables d'affronter les dieux, comme alors. Seyna Staÿlis... Sey avait l'impression que cela faisait des siècles qu'il n'avait entendu son nom complet. Il l'associait à une autre époque, une autre vie... La seule chose qui n'avait pas changé, depuis cette époque, c'était ce visage. Même si Sey était le plus humain des Staÿlis, il n'en restait pas moins un être exceptionnel, et avait donc une certaine intemporalité depuis son combat avec Ce Dieu... Harano avait vieilli. Son esprit ne s'était pas usé, son corps ne l'était qu'à peine, mais... Il n'était plus le même.

Lisa, elle, faisait à Sey l'effet d'une bouffée d'air frais. Cela faisait longtemps qu'il ne l'avait pas vu et, même s'ils n'avaient échangé aucune paroles de retrouvailles, chacun savait ce que l'autre pensait. De tous ses élèves, Lisa avait été sa préférée. Elle possédait une fraicheur sauvage que Kyana n'avait pas, mais cette dernière... était beaucoup plus... vivante. Aussi dynamique que soit Lisa, Kyana était un être d'une grande profondeur, et, alors que Lisa, malgré son statut d'être d'exception, n'était qu'une humaine sans ambition, Kyana était...

"Ta gueule, déshabille toi."

En plein mouvement, Sey et Harano s'étaient arrêtés. La voix était impérieuse. Pas vraiment imposante, mais, de toute évidence, ce n'était pas une proposition amicale. Se penchant sur la ruelle d'où provenait la voix pour observer, Sey retint un grognement. Une jeune femme, seule, et une dizaine d'hommes, dont plusieurs tenaient des couteaux. Deux armes à feu étaient visibles, d'autres étaient sans doutes cachées. Pour n'importe quel humain, la mission aurait été impossible. Pourtant, ni Sey ni Harano n'hésitèrent le moindre instant avant de descendre dans la ruelle d'un air tranquille.

"Messieurs, puis je savoir la raison de votre présence ici en cette heure si tardive ? Et qui est cette jeune femme ?"

"C'une amie, casse toi."

"Dans ma vie, j'ai eu peu souvent à menacer des amies à grand renfort de couteaux... Et je ne pense pas avoir raté ma vie."

"C'quoi ton problème?"

"Yo, Mec. Toi et tes potes, vous dégagez, vous laissez la fille partir, et on vous laisse peut être partir à votre tour. Ca vous va? "

La voix de Sey, contrastant fortement avec la douceur qu'Harano avait imprimé à la sienne, était impérieuse et dure, au point que la jeune femme osa relever les yeux pour regarder ses sauveurs. Mais, dans l'obscurité de la ruelle, elle ne put rien voir d'autre que le motif floral sur le flanc de Sey, et l'éclat du canon de pistolet qu'on venait de pointer vers lui.

La détonation se fit entendre, et Sey était déjà loin. Courant sur le mur, sa main frottant contre ce dernier, il eut à peine le temps de reposer le pied au sol qu'une seconde détonation explosait. D'une roulade, le jeune homme esquiva de nouveau, et, cette fois, la jeune femme put le contempler, l'espace d'un instant. Avant qu'il abatte sa paume sur la gorge du premier homme qui lui passait sous la main. Au même instant, un rayon de lumière percuta trois hommes au torse et ils s'effondrèrent.

Alors qu'Harano préparait un second sort, Sey avait déjà assommé quatre autres hommes et se dirigeait vers les trois restants, tous armés de couteau et les plus proches de la jeune femme. D'un signe à Harano, il lui fit signe de ne pas intervenir, puis esquiva le premier coup. Attrapant le poignet de l'homme qui avait tenté de le frapper, il le brisa sans même y réfléchir, son autre main percuta le sternum du second, et... il s'arrêta. Le troisième avait pris la jeune femme en otage, et reculait doucement.

Considérant sa prise, a la fois sur la femme et sur le couteau, c'était un habitué, et il savait précisément ce qu'il faisait. Sey devrait attendre un moment d'inattention, s'il ne voulait pas d'intervention d'Harano. Aucune menace ne fusa. Tous connaissaient précisément les tenants et aboutissants de ce moment, et Sey se surprit à pousser un soupir. Reculant doucement, il se mit à genoux en levant les bras pour montrer qu'il abandonnait, et le preneur d'otages se fendit d'un sourire. En un instant, Sey attrapa le couteau de l'homme qu'il avait désarmé, et le lança sur le preneur d'otages. La garde percuta l'oeil de l'homme, qui s'effondra en arrière, hurlant de douleur.

Sans perdre un instant, l'homme aux Dreadlocks se précipita vers la jeune femme, la souleva pour la ramener au bout de la rue, dans la lumière, et s'assit à ses cotés pour la rassurer. Quelques minutes plus tard, Harano sortit à son tour de la ruelle, l'air satisfait.

"Je les ais tous menottés, et j'ai prévenu la Police. Ils arriveront d'ici quelques minutes, mais je les ais prévenus que tout le monde avait été neutralisé. Très joli combat. C'était stupide de refuser mon aide, mais tu t'en es bien tiré. Et... Il n'y a que toi pour faire un lancer de couteau aussi précis, avec pour seul but de frapper avec la garde."

Quelques minutes plus tard, comme promis, la police arriva, en même temps que Mavrick. Ce dernier avait été appelé par Harano pour récupérer la jeune femme et l'accueillir au Domaine le temps qu'elle se rétablisse, et le patron d'ARK n'avait eu qu'un mot à dire pour que la Police n'enquête pas sur ce mystérieux sauveur cachant son visage derrière des dreadlocks. Une soirée normale, au final.

***

Ils étaient en retard, sans doute. C'est pourtant avec une légère surprise que Sey et Harano virent Kyana, l'air encore un peu mal en point, assis sur la place, et Lisa faisant les cent pas devant elle. Ils auraient sans doute pu s'infiltrer en silence pour les effrayer mais... Las, ils se contentèrent de les rejoindre, et Sey s'assit a coté de Kyana, avant de se laisser tomber en arrière et de se coucher au sol. Harano le regarda, l'air désolé, sans rien dire, puis commença à parler à Lisa, en lui racontant ce qu'il s'était passé.

"Rappelle moi qu'Bazzer est une ville peuplée de gens de merde, la prochaine fois que je te propose d'y aller."

Il avait sincèrement l'air dégouté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 66
Pièces : 690
Date d'inscription : 15/10/2013
Localisation : Derrière ton iris

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
200/200  (200/200)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Transition [Quête principale Kyana N°3]   Sam 28 Déc - 11:33

Après un temps, Sey et Harano furent en vue. Les deux hommes semblaient éreintés et relativement abattu. Lisa alla voir Harano qui lui expliqua ce qui s'était passé et c'est avec colère que Kyana écouta, tout en restant assise. Les hommes pouvait être... Abjects. Elle n'avait jamais vraiment été sensibles aux jeux de séduction, n'en ayant d'ailleurs été que très rarement le sujet mais elle leur trouvait une certaine beauté. Comme pouvait on espérer avec des méthodes aussi rustres ? Comment pouvait on cracher à ce point sur ce qu'était une femme ?

Sey vint s'asseoir à côté d'elle, se laissant tomber sur le dos.

-Rappelle moi qu'Bazzer est une ville peuplée de gens de merde, la prochaine fois que je te propose d'y aller.

Kyana sourit amèrement.

-Ok patron.

Elle ne dit rien de plus. Il n'y avait rien à dire.

Son regard s'était, encore une fois, installé dans les yeux de Sey. C'était définitivement devenu un réflexe. Un mauvais réflexe. Mais elle n'avait ni la force ni l'envie de s'en arracher sciemment. Elle soupira, quitta ses chaussures, les laissant à côté du jeune homme et s'éloigna. Les bras écarté, comme une enfant, elle marchait en mettant ses pieds strictement l'un devant l'autre, sur la même ligne. Tournant comme ça en rond, elle fit les cents pas en attendant que le signal du départ soit donné. D'entre ses lèvres closes s'échappait une chanson enfantine, calme et joyeuse qui, chanté avec les sentiments qu'elle ressentait présentement, était d'une mélancolie presque troublante. Et quand Harano décida du départ, elle suivit les trois grimpeurs tout en restant derrière, un peu en retrait.

C'était le genre de moment où elle avait besoins de ce détacher de ce qu'elle voyait, que cela ne corresponde pas à où elle allait. De ne pas vraiment savoir ou elle allait, de marcher à l'instinct. D'oublier un peu ce qui se passait autour pour ne se concentrer que sur le présent. Un rat passa. Elle se força à s'installer dans ses iris. Voir à travers les yeux d'un animal était étrange, pas forcément agréable mais relativement apaisant. Enfin, tout dépendant de l'animal, et pour le rat, apaisant 'était pas véritablement le mot. Mais bref, passons.

Elle fit un bout de route ainsi, passant de rats en chat puis en pigeon avant de rejoindre les trois autres, quelque peu rassérénée. Deux rue plus loin, la demeure fut de nouveau visible.


Dernière édition par Kyana Nahal le Sam 28 Déc - 19:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 154
Pièces : 2674
Date d'inscription : 24/06/2012

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Transition [Quête principale Kyana N°3]   Sam 28 Déc - 13:32

Dès qu'ils furent arrivés dans le Salon où Harano avait interrogé Kyana, Sey s'affala sur le canapé, l'air sérieusement blasé. Lisa enfila de nouveau sa tenue de servante, et se retira après avoir annoncé qu'elle allait préparer des boissons chaudes, pendant que le maître de maison reprenait sa place dans son fauteuil. Un silence, qui n'avait étrangement rien de gênant, prit place, jusqu'à l'arrivée de Mavrick, qui se plaça dans l'embrasure de la porte avant de parler d'une voix rauque et caverneuse.

"La jeune femme s'est endormie, Monsieur. Je l'ai informée de tout ce qu'elle avait besoin de savoir, sauf, bien sur, l'identité de Sey."

"Merci, Mav... C'fait plaisir de savoir que tu nous couvres toujours aussi bien."

Sans un mot de plus, Mavrick quitta la pièce, mais Kyana était presque sure d'avoir vu un sourire sur le visage de l'homme d'habitude si taciturne. Elle n'eut cependant pas le temps de philosopher la dessus, puisque Lisa entra de nouveau, avec un plateau contenant quatre tasses, trois carafes, un petit pichet de lait et une soucoupe contenant du sucre. Comme si cela était la plus naturelle des choses, et ça l'était, Sey et Harano laissèrent Lisa servir Kyana, après lui avoir demandé ce qu'elle voulait, puis elle même, d'une généreuse portion de thé, avant de se lever et de se servir à leur tour à boire. Le Patron d'ARK se contenta de café noir tandis que Sey se servait un chocolat chaud dont la noirceur égalait presque celle du café d'Harano.

Au lieu de retourner dans le canapé, l'homme aux dreadlocks prit place dans un fauteuil proche de celui d'Harano, et sourit, enfin, comme il ne l'avait plus fait depuis leur confrontation avec les voyous.

"Harano, mon frère... On repart demain. Mais t'auras bientôt de mes nouvelles... Par Lisa, ou j'enverrais quelqu'un d'autre, mais tu auras de mes nouvelles. Je ne sais pas quand, tout dépendra du temps qu'on passera à Aval, mais... Profitons de cette soirée, ok ?"

Alors que Sey et Harano commençaient à bavarder, s'échangeant les histoires de personnes qu'ils avaient connu, débattant sur leurs vies comme s'ils pouvaient les refaire, mais à aucun moment, ils ne parlèrent d'eux mêmes, et Lisa se retourna vers Kyana, d'un air de conspiratrice.

"Vous allez à Aval ? J'ai toujours préféré les forêts et les côtes, mais... Aval est un lieu magnifique. Et Sey resplendit là bas. J'ai jamais réussi à le rattraper, lorsqu'il décidait de Courir et de Grimper comme il le fait lorsqu'il est seul, et... j'aurais bien aimé le rattraper. Ne te fie pas à ses grands air de combattant assuré, il déteste se battre autant que moi... Cela plait beaucoup à Harano, et je pense que Sey aimait beaucoup à une époque, mais... Maintenant... Je n'étais pas sa première élève, tu sais. Il m'a parlé d'un autre homme, Cheill, et d'un autre avant lui, Matt... Il y'en avait sans doute d'autres encore, mais... Cet homme n'en a pas l'air, mais son unique but est de transmettre tout ce qu'il sait et tout ce qu'il possède qui pourrait rendre heureux les autres. J'étais son élève il y'a trois ans, et je suis fière que tu sois une des notres. Tu iras sans doute plus loin que moi, sur le chemin qu'il te montrera... Sauf si tu lui montres ton chemin, évidemment..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 66
Pièces : 690
Date d'inscription : 15/10/2013
Localisation : Derrière ton iris

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
200/200  (200/200)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Transition [Quête principale Kyana N°3]   Sam 28 Déc - 14:57

Dés qu'ils furent arrivés ils retournèrent dans le même salon que celui où tout avait commencé. Sey s'affala sur le canapé rouge, l'air foncièrement fatigué. Lisa enfila sa tenue de servante et annonça qu'elle allait s'occuper des boissons chaudes. Puis, elle sorti alors qu'Harano prenait place dans un fauteuil. Kyana quand à elle, resta debout, les bras croisés, la hanche appuyée contre le dossier de cuir rouge. Le silence s'installa, suffisamment confortable pour que personne ne le brise jusqu'à ce que Maître Marvick n’apparaisse dans l'ouverture de la porte.

-La jeune femme s'est endormie, Monsieur. Je l'ai informée de tout ce qu'elle avait besoin de savoir, sauf, bien sur, l'identité de Sey.

L'identité de Sey... Cette expression la marqua. Bien sûr qu'il avait une identité plus complète que le simple nom de Sey. mais l'idée ne l'avait même pas effleurée.

-Merci, Mav... C'fait plaisir de savoir que tu nous couvres toujours aussi bien.

Kyana entraperçu un sourire sur le visage de l'homme. Décidément, pour quelque raison que ce soit, le dredeux arrivait à faire sourire même les gens les plus réservés. C'était chez lui, semblait-il une sorte de don. Marvick disparu et Lisa entra à son tours, un plateau entre les mains, chargé de boissons en tout genre et de senteurs toutes aussi variées. Et quand Lisa lui demanda ce qu'elle voulait, Kyana, indécise, ne trouva rien d'autre à lui répondre que: "ce que tu prendras toi" sans même avoir pensé à l'étiquette qui veut qu'une domestique n'ai pas de familiarité avec ses employeurs. Mais l'étiquette n'avait pas sa place ici, elle était une élève de Sey, il était évident qu'elle s’assiérait avec eux pour déguster sa boisson. Sey et Harano se servirent puis, Sey se déplaça de son canapé pour aller s'asseoir à côté de celui que la jeune femme se permettait de qualifier comme étant "Son vieil ami".

Et il se remis à sourire. Kyana soupira doucement, amusée. Sey qui ne sourit pas, au final, ça n'existe pas.

-Harano, mon frère... On repart demain. Mais t'auras bientôt de mes nouvelles... Par Lisa, ou j'enverrais quelqu'un d'autre, mais tu auras de mes nouvelles. Je ne sais pas quand, tout dépendra du temps qu'on passera à Aval, mais... Profitons de cette soirée, ok ?

Quoi ? Ils repartaient déjà ? Cela surpris quelque peu Kyana qui s'attendait à ce que son guide veuille rester un peu à Bazzer. Les deux hommes commencèrent à parler activement et Lisa se tourna vers Kyana. Naturellement, son regard passa dans celui de la rousse et elle ne rendit pas compte qu'elle la regardait d'un air cachottier.

-Vous allez à Aval ? J'ai toujours préféré les forêts et les côtes, mais... Aval est un lieu magnifique. Et Sey resplendit là bas. J'ai jamais réussi à le rattraper, lorsqu'il décidait de Courir et de Grimper comme il le fait lorsqu'il est seul, et... j'aurais bien aimé le rattraper. Ne te fie pas à ses grands air de combattant assuré, il déteste se battre autant que moi... Cela plait beaucoup à Harano, et je pense que Sey aimait beaucoup à une époque, mais... Maintenant... Je n'étais pas sa première élève, tu sais. Il m'a parlé d'un autre homme, Cheill, et d'un autre avant lui, Matt... Il y'en avait sans doute d'autres encore, mais... Cet homme n'en a pas l'air, mais son unique but est de transmettre tout ce qu'il sait et tout ce qu'il possède qui pourrait rendre heureux les autres. J'étais son élève il y'a trois ans, et je suis fière que tu sois une des notres. Tu iras sans doute plus loin que moi, sur le chemin qu'il te montrera... Sauf si tu lui montres ton chemin, évidemment...

Cheill avait été son élève ? Pourtant, leur relation ne ressemblait en rien à une relation élève professeur... Décidément, tout ce qu'elle considérait comme acquis était bouleversé par ce jeune homme.

-J'ai bien peur de ne pas avoir le temps d'aller trop loin sur un quelconque chemin. Pourtant, j'ai fait la promesse à un ami de rentrer chez moi mais je me demande si un jour je reverrais ce que j'ai laissé.

Elle sourit tristement mais laissa bien vite cette humeur passagère pour faire revenir à elle les souvenirs de leurs Course.

-Merci encore pour tout à l'heure. Et désolée de t'avoir contraint. Un jour, j'aimerais te voir Courir pour "de vrai"...

Ceci dit, un temps de silence s'installa, ponctué par les éclat de voix des deux Maîtres.

La conversation repris peu après et elles évoquèrent principalement leurs mésaventures ainsi que les diverses expérience de Lisa. Et ce n'est que tard dans la soirée (dans la nuit ?) quand l'adolescente fut trop fatiguée pour que le fait de rester éveillée soit raisonnable qu'elle demanda à aller se coucher et qu'elle se retira.

Au final, ça faisait une bonne journée en plus, tout les incidents notables s'étant bien terminés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 154
Pièces : 2674
Date d'inscription : 24/06/2012

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Transition [Quête principale Kyana N°3]   Sam 28 Déc - 15:34

Kyana s'était retirée, Lisa l'avait reconduite à sa chambre, et Harano et Sey sirotaient une énième tasse tout en se remémorant des amis communs. Le monde entier semblait apaisé, même si tous avaient conscience que cette illusion se briserait dès le lendemain. Bien que la nuit soit très largement avancée, aucun des deux hommes ne semblait commencer à fatiguer, et il fallut attendre encore quelques heures avant que Sey ne se lève et annonce qu'il allait se coucher. Les deux hommes se reverraient le lendemain, et, de toutes façons, leurs destinées étaient suffisamment liées pour qu'ils soient surs de se revoir bientôt...

Sey grimpa donc, dans un silence total, un escalier, puis encore un autre, puis, arrivé dans un couloir que n'empruntaient guère que les serviteurs, il attrapa une perche et tira sur une trappe dans le plafond. Grimpant à l'échelle qui venait d'en sortir, il referma derrière lui, puis contempla son Domaine. Harano, Sey et Lisa étaient les seuls à avoir le droit de monter ici, et ces deux là ne le faisaient jamais, par respect pour l'intimité de l'homme si mystérieux. Même après des années à servir Harano, Lisa ne savait que très peu de Sey, et s'en contentait.

Souriant doucement, Sey traversa le grenier doucement éclairé par quelques bougies chancelantes, passa devant les pléthores d'armes, contondantes, tranchantes, de jet, à feu, rangées avec une précision parfaite et que le jeune homme avait juré de ne plus jamais toucher, les tableaux peints avec maitrise rangés sans aucun ordre, les vinyles et le phonographe, et se laissa tomber sur le dos sur son lit. Un lit simple, sans prétention, à l'opposé de l'homme qu'il abritait. Et pourtant, cela n'empêcha pas cet homme de s'assoupir rapidement.

***

Le lendemain, Sey était déjà levé depuis longtemps lorsqu'Harano émergea à son tour, sans pour autant daigner se lever, et que Kyana rejoint le dreadeux, toujours dans le même salon. Souriant, il l'invita à s'asseoir avant de se mettre à parler.

"Depuis que je connais Harano, cette pièce a toujours été notre pièce. Au début, c'est sur ce canapé que je passais mes nuits, ce qui explique sans doute que Tomoe la déteste. Elle prétend que la luminosité n'est jamais bonne, qu'il y fait trop sombre au zénith et trop clair la nuit, mais... Je préfère dire qu'elle ne sait pas observer. Harano et moi y avons passé des jours entiers, dormant par terre par simple flemme de se lever et de marcher jusqu'à nos chambres respectives, trop occupés que nous étions à bavarder et à prévoir des plans d'attaques... As tu des amis, Kyana ? Des amis qui donneraient leur vie pour toi ? A part moi, je veux dire..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 66
Pièces : 690
Date d'inscription : 15/10/2013
Localisation : Derrière ton iris

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
200/200  (200/200)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Transition [Quête principale Kyana N°3]   Sam 28 Déc - 18:46

Elle se réveilla le lendemain matin, la chaleur du jour caressant déjà sa peau. Elle était seule et, par conséquent, le noir complet régnait encore autour d'elle, sans pour autant que cela ne la dérange. Elle était certes seule dans cette pièce, mais pas dans cette demeure, tout allait donc bien.

Elle s'étira longuement avant de s'arracher à ses draps, posant ses pieds nu sur l'imposant tapis. Laissant glisser son index sur le matelas pour se guider, elle longea le lit pendant quelque pas. Soudain, elle se pris les pieds dans ses propres chaussures et se cassa magistralement la figure. Par terre, le visage contre les poils de la moquettes, elle éternua avant de se mettre à rire. Elle prit appuis sur le lit, riant encore et senti contre sa peau un tissus tout à fait différent de celui du couvre lit. Reconnaissant la matière de ses vêtements, elle sourit et se pris à humer ceux du dessus de la pile qu'elle venait de saisir. Ils avaient été lavés. Elle s'habilla, retrouvant ses confortables habitudes de tuniques amples, ceintures de corde et pantalon bouffants puis se dirigea là où devait (sans doute) se trouver la porte, une main devant elle au cas où. Elle arriva dans le couloir, croisa une servante, repéra les escalier et s'y engagea, pieds nus.

A l'étage de dessous, l'activité était plus intense et elle pu emprunter de nombreux regards qui la guidèrent, un a un, au salon. Arrivée à destination, sa manière d'observer redevint familière. Sey était levé. Il l'invita à s'asseoir et elle prit place à côté de lui, toujours sur le même canapé, assise en tailleur. Elle se permettait beaucoup plus de liberté avec lui.

-Depuis que je connais Harano, cette pièce a toujours été notre pièce. Au début, c'est sur ce canapé que je passais mes nuits, ce qui explique sans doute que Tomoe la déteste. Elle prétend que la luminosité n'est jamais bonne, qu'il y fait trop sombre au zénith et trop clair la nuit, mais... Je préfère dire qu'elle ne sait pas observer. Harano et moi y avons passé des jours entiers, dormant par terre par simple flemme de se lever et de marcher jusqu'à nos chambres respectives, trop occupés que nous étions à bavarder et à prévoir des plans d'attaques... As tu des amis, Kyana ? Des amis qui donneraient leur vie pour toi ? A part moi, je veux dire...

Elle sourit. A part lui ? Parce qu'il était prêt à donner sa vie pour elle ? Non pas que l'idée qu'un amis puisse vouloir mourir pour protéger quelqu'un soit abstraite dans son esprit mais plus parce qu'elle s'était toujours dit qu'elle arriverait à faire les choses seules et que personnes n'aurait à se mettre en danger pour elle. Alors, certes, pour un humain normal, tout ce qu'avait fait Sey serait revenu au même que de se mettre en danger, mais elle commençait à comprendre que, jusqu'à maintenant, les risques qu'il avait pris n'étaient que minimes. Ses pensées la ramenèrent d'ailleurs à sa dette grandissante envers le jeune homme.

-Il y a Junui. Celui avec qui j'ai tout appris, tout réappris, qui m'a expliqué comment voir... Mon maître m'a appris à coordonner mon corps avec mon nouveau sens mais Junui m'a appris le langage de la vue. Ce que voulais dire montagne en images, lézard, vert ou encore bleu. Lumière et ombre. Il a été un porteur fantastique, moins observateur que toi mais beaucoup plus Innocent. Presque Naïf. Bien que je soit persuadée qu'il ne l'est pas du tout. Je pense que Junui mourrait pour moi.

Mais qu'il ne le ferait jamais, car il saurait que si je lui survivait, je ne lui pardonnerais que très difficilement. Et que je ne me pardonnerais pas. Mais s'il n'avait plus le choix, oui. Il y a Junui.


Et elle, pour qui était elle capable de mourir ? Junui sans aucun doute. Mais pas maintenant. Elle voulait mourir libre et même si le "voir" mourir aurait été insupportable, elle aurait mis sa vie en jeu que s'il ne restait aucune autre solutions. Aucune autre.

Elle allait parler, se tu... Puis repris une inspiration, faisant disparaitre le sourire qui flottait sur ses lèvres jusqu'alors.

-Sey, on pourra pas toujours voyager ensemble. Je cours après quelque chose et... Disons que je me contrefout pas du fait que tu aies affronté les Dieux et qu'honnêtement, ça me serait même bien utile. Mais ma dette envers toi et déjà bien trop grande et je ne peux pas te garantir de la payer un jour. Voire même, elle risque d'augmenter de manière beaucoup trop extrême et définitive... Pour toutes ces raisons, un jour hein, pas tout de suite, mais nous allons devoir nous séparer. Avant la fin de mon Voyage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 154
Pièces : 2674
Date d'inscription : 24/06/2012

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Transition [Quête principale Kyana N°3]   Sam 28 Déc - 21:19

Pour une fois, Sey ne sourit pas. Ecoutant Kyana lui parler de son ami, il n'avait pas quitté son traditionnel sourire tout en regardant le visage de la jeune femme. C'était presque touchant de l'entendre parler ainsi d'un compagnon pareil, et Sey se dit qu'il aimerait le rencontrer. Ou pas. On verrait bien. En revanche, dès qu'elle prit une inspiration plus ample, l'homme laissa son sourire s'évanouir. Il se détourna, regardant par la fenêtre, et commença à s'exprimer, d'une voix qu'il ne voulait pas dure, mais qui l'était.




"En voilà, des paroles stupides. Les dettes... J'en ai envers Harano, envers chacun de mes élèves, ils en ont envers moi, et... j'en ai jamais rien eu à battre. Les gens me doivent quelque chose ? Alors qu'ils vivent. Mais si ils crèvent, si ils abandonnent les autres, là, je ne pourrais pas leur pardonner. Et c'est pour ça que tu ne mourras pas, Kyana. Pas tant que je pourrais l'en empêcher. Un de mes élèves est mort, un jour. Je l'ai embarquée dans une de mes aventures, comme toi, et... Il était tellement grisé par la découverte de la Course, par les Combats qu'on faisait ensemble, qu'il a voulu me montrer à quel point il progressait vite. Il a tenté une de mes acrobaties préférées, a glissé, et s'est brisé le crane. Si Harano, si n'importe qui maitrisant l'Adrome avait été là, il aurait survécu. J'aurais pu lui casser la gueule, mais il aurait survécu, et maintenant, il serait comme Lisa, ou comme Cheil, ou comme tous les autres. Il aurait trouvé sa place. Mais non. Parce que j'ai failli, parce que je me suis emporté.

Tant que ta Formation ne sera pas achevée, tant que tu ne pourras pas survivre à tout, seule, je resterais avec toi.
Quand je rencontre un nouvel Apprenti, je ne le recrute pas parce qu'il est plus rapide, plus fort ou plus agile. J'ai recruté Cheill parce qu'il était accusé de violences, alors qu'en réalité, il se battait contre des hommes qui, pour une raison obscure, échappaient à la justice. J'ai recruté Lisa parce qu'elle rejaillissait tant de bonheur que mon cœur en était transporté. Je vous recrute, je vous forme, parce que vous êtes des gens magnifiques. Et je refuse de laisser des gens comme vous disparaitre, en laissant une place en ce monde vacante. Tu veux tacquitter de ta dette ? Alors je te suivrais dans ta quête, jusqu'à ce que tu trouves ta place en ce monde, que tu le veuilles ou non. Et je ne tolérerais aucune objection."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 66
Pièces : 690
Date d'inscription : 15/10/2013
Localisation : Derrière ton iris

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
200/200  (200/200)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Transition [Quête principale Kyana N°3]   Sam 28 Déc - 22:00

Elle se tu. Elle avait merdé, il n'y avait rien a dire. Elle laissa la honte, la colère et la tristesse l'envahir sans même tenter de les repousser. Comment avait-elle pu dire ça ? Comment avait-elle osé ? Intérieurement, une tempête balayait toutes les excuses qui lui venait sans même leur laisser le temps de parvenir aux oreilles de son esprit. Une cependant parvint à se faufiler entre les bourrasque.

Tu ne pouvais pas savoir.

Rien ne paraissait de ce qui se passait sous son crane, aussi, quand tout ses muscles voulurent se tendre, ses mâchoires se serrer, ses poings se fermer, rien ne lui obéis. Seulement un cri retenti dans son esprit. CE N'ETAIT PAS UNE RAISON ! Les excuses ne changeraient rien aux faits ! Elle ferma les yeux, forts. Très fort. Jusqu'à avoir mal.

Elle aurait voulu s'excuser, partir, parler... Au final combler le vide. Lorsqu'elle se rendit compte de ça, elle rouvrit les yeux. Elle réagissait comme si c'était elle qui avait mal. Ce n'était pas le cas. Toute la tension s'en alla d'un coup. Elle aurait tout le temps de s'en vouloir après. Quand elle aurait un moment pour ça. Elle dégagea toute sa colère envers elle même, toute sa honte, toute sa tristesse.

Elle était désolée. Véritablement désolée. Il ne restait plus que ça, ça et le fait qu'elle était prête à réparer son erreur. Son dos qui c'était courbé se redressa, sa tête fit de même, ses mâchoires ne tentèrent plus de se serrer, ses muscles de se contracter... Elle était là. S'il avait besoins d'elle, elle était juste là. Rien de plus, rien d'imposant non plus, pas le genre de disposition qui dit: regarde, je suis là !

Elle faisait partie du "décors". Elle était juste là, paupières closes, doucement, assise sur ce canapé en cuir rouge.

-Je te demande pardon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 154
Pièces : 2674
Date d'inscription : 24/06/2012

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Transition [Quête principale Kyana N°3]   Dim 29 Déc - 0:30

Sans rien répondre, Sey se retourna. Son sourire n'avait pas regagné son visage, mais cela n'empêchait pas son regard d'exprimer une certaine fierté. Il la regarda en silence, heureux qu'elle ait fermé les yeux, puisqu'ainsi, elle ne saurait pas qu'il était en train de la dévisager. Son regard n'était pas le moins du monde intense, pourtant, presque apaisé, et, après quelques secondes à la regarder, il la serra dans ses bras en fermant les yeux.

"Peu importe. Le passé est le passé, et j'ai décidé d'enterrer pas mal de choses... Mes élèves, eux, je veux ne jamais avoir à les enterrer, et cette volonté peut parfois devenir implacable, mais... ce n'est jamais que de l'amour."

"Par Gozen, faut il donc que j'arrive toujours au pire moment ?"

"Tu sais pas tout ce que je donnerais pour t'enterrer, Harano." Rétorqua Sey, rouvrant les yeux et regardant avec un mélange de tendresse et d'amusement son vieil ami.

Harano, qui n'avait en réalité pas l'air plus gêné que ça, s'était changé, et arborait de nouveau un costume strict, toujours d'un noir parfait, et Mavrick le suivait de nouveau comme son ombre. Il s'assit, toujours dans le même fauteuil, et il ne fallut qu'un instant pour que Lisa, portant un plateau contenant diverses tapisseries et carafes, entre à son tour, comme si elle attendait depuis quelques minutes depuis la porte, sachant que mieux valait ne pas déranger Sey et Kyana, et avait défendu à Harano d'entrer. Comme si. Sey sourit encore plus. Par simple manipulation adromique, Harano fit voler une patisserie jusqu'à sa main, et commença à manger en regardant autour de lui. Après avoir fini, il brisa le doux silence, emprunt de complicité, de quelques paroles.

"Kyana, je tiens à vous faire la même offre que j'ai faite à Lisa, mais sachez qu'elle tiendra aussi longtemps que vous vivrez. Si, un jour, vous souhaitez rejoindre ce Domaine, en tant que Servante, d'une quelconque façon, et, plus officieusement, d'agent pour certaines activités subsidiaires d'ARK, ma porte vous sera toujours ouverte. Et Tomoe n'a pas son mot à dire."

"Elle est pas encore prête. Et j'lui aurais proposé de toutes façons."

"Je peux la former aussi, tu sais !"

Lisa pouffa, et Harano lui sourit doucement. Il avait toujours été très mauvais professeur, et cela ne le gênait absolument pas de le reconnaitre. En revanche, pour cela plus que pour toute autre chose, il respectait Sey, et ce n'était pas peu dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 66
Pièces : 690
Date d'inscription : 15/10/2013
Localisation : Derrière ton iris

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
200/200  (200/200)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Transition [Quête principale Kyana N°3]   Dim 29 Déc - 10:06

Sey l'entoura de ses bras et elle redevint aveugle. Tout d'abord, elle se sut pas comment réagir, interdite face au geste du jeune homme.

-Peu importe. Le passé est le passé, et j'ai décidé d'enterrer pas mal de choses... Mes élèves, eux, je veux ne jamais avoir à les enterrer, et cette volonté peut parfois devenir implacable, mais... ce n'est jamais que de l'amour.

Elle referma ses bras autour de lui. Assez timidement voire de manière maladroite mais elle l’enlaça à son tour. Et quand elle vit de nouveau, qu'elle vit Sey et qu'elle compris que quelqu'un venait d'entrer dans la pièce, elle rougit.

-Par Gozen, faut il donc que j'arrive toujours au pire moment ?|

-Tu sais pas tout ce que je donnerais pour t'enterrer, Harano.

La jeune femme (n'ayant pas encore retrouvé sa couleur normale) sourit. Harano entra, suivit de Marvick et, vu que le "hasard" fait souvent bien les choses, Lisa arriva à leur suite, quelques instants après, un plateau à la main. Dessus, des pâtisseries et des carafes annonçait que l'heure du petit déjeuner avait sonné. Le jeune femme posa le plateau et, par elle ne savait quelle magie, Kyana vit Harano faire voltiger un croissant jusqu'à sa main. Après tout ce qu'elle venait d'apprendre, de voir, de découvrir, plus rien ne l'étonnait. Mais tout de même ! Son Porteur regarda un instant autour de lui. Elle se rendit alors compte que c'était la première fois qu'elle empruntait le regard d'Harano. Elle ne nota rien dans sa manière d'observer, sans doute parce qu'elle n'avait pas encore l'habitude de ses yeux. Et qu'elle ne l'aurait sans doute jamais, vu qu'il repartait le jour même.  

-Kyana, je tiens à vous faire la même offre que j'ai faite à Lisa, mais sachez qu'elle tiendra aussi longtemps que vous vivrez. Si, un jour, vous souhaitez rejoindre ce Domaine, en tant que Servante, d'une quelconque façon, et, plus officieusement, d'agent pour certaines activités subsidiaires d'ARK, ma porte vous sera toujours ouverte. Et Tomoe n'a pas son mot à dire.

-Elle est pas encore prête. Et j'lui aurais proposé de toutes façons.

-Je peux la former aussi, tu sais !

Lisa pouffa. Elle ne vit, bien entendu, pas Harano sourire mais se doutait de la présence de l'expression sur son visage. Elle se pencha, pris un pain aux raisins, croqua dedans, pensive.

-A l'avenir peut-être....

Un sourire flottait sur ses lèvres. C'était vraiment dommage qu'ils repartent si vite.

*****

Un peu plus tard, en fin de matinée l'heure du départ sonna. Lisa raccompagna Kyana jusqu'à la grille, laissant les deux hommes vaquer à leurs dernières occupations. Dés qu'elle mis un pied hors du filtre, la jeune femme recommença à tousser.

-Tout compte fait, si je dois y laisser un de mes poumons à chaque fois que je sors, je pense que vais refuser l'offre d'Harano...

Sa phrase avait été ponctuée par diverse raclement de gorge et quinte de toux. Décidément, Bazzer était une ville des plus charmante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 154
Pièces : 2674
Date d'inscription : 24/06/2012

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Transition [Quête principale Kyana N°3]   Dim 29 Déc - 15:17

"Toujours un plaisir de t'revoir, vieux frère. Je te promets qu'une fois qu'on aura fini l'entrainement de Kyana, peu importe là où il doit nous mener, on viendra passer un bon bout de temps chez toi, mais là, on a pas trop le temps. Et... Il baissa d'un ton. Vu ses ambitions, on se reverra avant."

Sur ces quelques paroles, Sey se retourna vers Lisa, la serra un instant dans ses bras, avant de se retourner vers la grande grille noire. Il n'avait pas fait ses adieux à Tomoe, mais cela importait peu, pour chacun d'eux. Il n'avait jamais compris cette haine qu'ils avaient l'un pour l'autre, et qui se matérialisait le plus souvent par une indifférence marquée et une prise de distance par un protocole compliqué qu'affectionnait tant la femme, mais cela n'importait que peu. Peu importait l'amour qu'Harano lui portait, ce dernier savait faire la part des choses, et Tomoe était suffisamment intelligente et gentille -Sey n'en revenait pas de penser cela- pour accepter ses fréquentations.

Kyana a ses cotés, Sey ne se retourna pas une fois, mais leva la main en un signe d'adieu sobre. Dès qu'ils eurent dépassé les grilles, le jeune homme accéléra le rythme et ne ralentit que lorsqu'ils arrivèrent devant un garage d'aspect miteux. Après en avoir salué le gardien, un homme bedonnant à la barbe mal rasée et l'air endormi lisant un journal, Sey ouvrit, grâce à une clé d'une douce couleur bleue, une des grandes portes donnant accès à un petit hangar où était stockée une armada entière de véhicules.

Semblant réfléchir un instant, Sey finit par se décider pour une moto qu'il avait acheté à Eden, il y'a bien longtemps. La carrosserie noire était sobre, malgré le coté évidemment sportif du véhicule, mais les jantes oranges objectaient avec ce constat. Cependant, le visage du dreadeux n'exprimait que tendresse pour ce véhicule. Allumant le moteur, il demanda à Kyana de l'attendre ici, puis revint, un instant plus tard, avec deux casques. Celui destiné à Kyana ne portait aucun motif et sa couleur noire allait avec la moto, tandis que celui du jeune homme était beaucoup plus décoré. Deux cornes sortaient au dessus des tempes pour se prolonger jusqu'à l'arrière du crane, Sey en assumant totalement le coté kitsch, et plusieurs motifs ésotériques étaient dessinés dessus. De façon générale, le casque était aussi plus fin.

Alors que le casque de la jeune femme n'allait pas avec sa carrure, celui de Sey semblait n'être qu'un prolongement de son corps, tout comme la moto, lorsqu'il monta dessus, invitant Kyana à s'asseoir derrière lui. En réalité, le casque, considérant tous les enchantements et dispositifs intégrés -notamment dans les cornes- avait couté bien plus cher que la moto, et cela aurait sans doute choqué Kyana si elle l'avait su. Sortant doucement du garage, faisant attention à n'heurter aucun autre véhicule, il referma derrière lui, monta de nouveau sur la moto, et s'engagea sur la route.

Suite => Complications
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Transition [Quête principale Kyana N°3]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Transition [Quête principale Kyana N°3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bonne fête Kyana
» Kyana [Chevalière D'Émeraude]
» Bras de fer ou dialogue pour un pacte de transition démocratique Micha Gaillard
» Transition et S6 : faits, fées et effets
» Zanaelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imaginary Rebirth :: Bazzer :: Solo :: Bazzer-