Année 1053 de la troisième ère dite Askaärienne. Le monde est en proie aux anomalies spatio-temporelles et les continents sont en guerre. Incarnez le personnage dont vous rêvez et tentez de devenir le nouveau héros d'Aether, ou bien son destructeur.
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

 

 Ondoiement [Quête Principale Kyana N°2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Messages : 154
Pièces : 2674
Date d'inscription : 24/06/2012

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Ondoiement [Quête Principale Kyana N°2]   Dim 22 Déc - 16:29



Le va et vient des vagues portait doucement nos deux héros assoupis, alors qu'ils fendaient la mer en tant qu'esclaves, et pourtant, l'un d'eux au moins ne s'inquiétait pas un instant. Lorsqu'il se réveillait, il chantait des chants de marins doucement, comme pour bercer la jeune femme. Pour l'instant, bien qu'ils soient esclaves, on ne leur avait rien demandé de faire, et c'était déjà le troisième jour de la traversée. Sey, assis en tailleur au milieu de la cale, comme si les vagues ne pouvaient le troubler, réfléchit.

S'ils étaient là, c'était uniquement parce que la tête du capitaine était mise à prix, et qu'il leur fallait une bonne raison pour monter sur son bateau, mais l'équipage ne l'inquiétait pas. Ce n'était que des pirates qui se rallieraient au plus fort. Et le plus fort, c'était lui. Se remettant à chanter a voix basse son chant préféré, Randy Dandy. Décidément, ces chants étaient une de ses passions... Leur rythme était entrainant, et même si leurs paroles étaient semble-t-il peu profond, on y découvrait souvent l'âme de la Mer elle même, ou l'âme des hommes l'ayant pour Maîtresse. Sey avait été l'un d'eux, un jour, et parfois, il allait encore la retrouver, la saluer respectueusement, et l'aimer de tout son coeur...

"Tu es réveillée, belle Kyana ? Souffres tu du mal de mer, ma grande ? J'espère pas pour toi... Tu devrais commencer à t'habituer au remous, de toutes façons, maintenant, même si tu seras forcément moins puissante ici que sur Terre, privée de ton élément. Mais ne t'en fais pas, y'a suffisament de Bois pour que ton Alchimie se fasse d'elle même... Je te dois des explications, hein ? Pour l'instant, on va bosser, et une fois que j'aurais estimé qu'on aura assez bossé, je te tiendrais au courant de tout ce qui se passe, mais pour l'instant..."

Souriant sur ce dernier mot, Sey se retourna au moment où la porte s'ouvrait dans un éclat de lumière, comme s'il avait déjà tout prévu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 66
Pièces : 690
Date d'inscription : 15/10/2013
Localisation : Derrière ton iris

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
200/200  (200/200)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Ondoiement [Quête Principale Kyana N°2]   Dim 22 Déc - 19:53

Les vagues soulevaient son coeur à chaque fois qu'elles venait s'écraser sur la coque. Le dos appuyé sur le bois, les genoux repliés sur sa poitrine, la tete dans se main, elle avait un air plus que jamais renfrogné. Quel crétin !

"J'ai jamais perdu au dés"

Tu parles ! Ils n'avaient rien gagné à part des emmerdes. Comme si être la possession des dieux ne suffisait pas, il fallait qu'elle le soit aussi celle de ces pirates. Et Sey qui chantait sans cesse... A croire que les événements n'avaient aucunes emprise sur lui, qu'il était libre au delà du pensable, de l'esclavage... Il était libre. Pourquoi l'avait-elle suivit ? Elle n'en savait rien. Elle ne savait pas où aller. Elle ne savait pas comment y aller. Il lui avait donné une destination et un moyen d'y parvenir (bien qu'elle ai des gros doutes quand à l'efficacité du moyen).Et la dette qu'elle avait déjà envers lui ne cessait d'augmenter. Bien qu'il soit un imbécile finis, une dette est une question d'honneur.

-Tu es réveillée, belle Kyana ? Souffres tu du mal de mer, ma grande ? J'espère pas pour toi... Tu devrais commencer à t'habituer au remous, de toutes façons, maintenant, même si tu seras forcément moins puissante ici que sur Terre, privée de ton élément. Mais ne t'en fais pas, y'a suffisamment de Bois pour que ton Alchimie se fasse d'elle même... Je te dois des explications, hein ? Pour l'instant, on va bosser, et une fois que j'aurais estimé qu'on aura assez bossé, je te tiendrais au courant de tout ce qui se passe, mais pour l'instant...

Crétin. Enfoiré. Connard.... Elle fit mentalement la liste pendant plusieurs secondes avant que la porte ne s'ouvre. Utilisant le regard de Sey, elle n'eu pas à lever la tête et resta dans sa position boudeuse. Puis, se rendant à l'évidence quand au fait qu'il faudrait bien se lever, elle se redressa. Elle rejoint Sey, toujours en rogne et chuchota:

-C'est quoi ta prochaine torture ? M’apprendre à nager de manière forcée ? Ou me noyer directement pour que ce soit plus rapide ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 154
Pièces : 2674
Date d'inscription : 24/06/2012

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Ondoiement [Quête Principale Kyana N°2]   Dim 22 Déc - 20:29

"Tu ne sais pas nager ? Dans ce cas, évite de les agacer, ils pratiquent encore sans doute le bon vieux chatiment de la planche..."

Sey était vraiment fier de lui, et souriait lorsque le pirate qui venait d'entrer, l'air malin malgré ses muscles imposants, commença à parler.

"Vous deux, le capitaine vous appelle ! Il veut que vous laviez le pont tout en chantant pour nous !"

"Cheill, mon frère, comment vas tu, depuis tout c'temps ?"

"Bon dieu, Sey, c'est toi? On t'pensait mort, avec les gars !"

"Tu m'connais, vieille branche, j'refuserais de crever sans gagner un peu d'argent au passage ! Mais, s'il te plait, n'informe pas le Capitaine qu'on se connait. Je suis là pour sa tête. C'con a été jugé hors la loi dans plusieurs ports, comme tu t'en doutes, et c'est avec ça que j'compte payer l'voyage suivant. Moi et la d'moiselle nous rendons à Aval. Tu voudras que j'apporte un truc à ta soeur, d'ailleurs ? Ah, mais t'en fais pas pour ton emploi, mon frère, tu m'connais. J'ai de quoi vous payer, et je connais un amiral qui rechercherait un nouveau bateau dirigé par quelqu'un comme toi..."

"Frère, tu mériterais une médaille. Mais dans c'cas, pourquoi tu l'éclates pas tout de suite ?"

"J'dois entrainer la petite. Et le travail en mer, y'a rien de plus fortifiant. Pour te résumer un peu le trip, j'étais tranquillement en train de me reposer d'une Traque dans les Faubourgs quand j'ai vu passer une gamine d'un air décidé et furibard. J'lui ai déconseillé d'aller dans un bordel sans quoi elle se ferait kidnapper par des pirates, et quelques heures plus tard, j'l'ai vendue au jeu à des pirates. Une bonne journée."

"T'es un con."

"Gozen bénisse ces paroles. Allez, au boulot, belle Kyana !"

Souriant, Sey sortit de la cale et admira les horizons. Le navire était vraiment un rafiot. Mais un rafiot trois mâts, s'il vous plait. Les voiles étaient sales, mais en bon état, et le bateau entier pouvait être décrit ainsi. L'équipage, quant à lui, n'était ni le meilleur, ni le pire que l'on pouvait trouver. C'était presque tous des hommes, et les quelques femmes semblaient assez fortes pour tenir en respect les pulsions de certains... Au final, un équipage assez quelconque, dans ce monde...

"Alors, Sey, tu aimes ta nouvelle Niche ? Mais attention, comme un bon chien, tu ne seras nourri que si tu fais correctement ton travail ! Alors prends une serpillère, et rampe jusqu'à ce que ce parquet brille de milles feux !"

Souriant, Sey se mit au travail, sachant que Kyana aurait la même corvée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 66
Pièces : 690
Date d'inscription : 15/10/2013
Localisation : Derrière ton iris

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
200/200  (200/200)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Ondoiement [Quête Principale Kyana N°2]   Dim 22 Déc - 22:58

-Tu ne sais pas nager ? Dans ce cas, évite de les agacer, ils pratiquent encore sans doute le bon vieux chatiment de la planche...

Enfoiré. Enfoiré d'enfoiré d'enfoiré. Dés que l'autre homme entra dans son potentiel champs de vision, son regard changea immédiatement de porteur, comme s'il ne supportait pas d'être l'hôte de Sey plus longtemps. Et ce crétin souriait encore.

-Vous deux, le capitaine vous appelle ! Il veut que vous laviez le pont tout en chantant pour nous !

Rien que ça. Ouais, leur boulot d'esclave commençait et elle aurait sans doute beaucoup de mal à s'y mettre. Mais c'est pas comme si elle avait le choix. Son autre option aurait été de sauter dans l'eau. A dire vrai, elle n'aurait pas vraiment hésité si elle n'avait pas laissé en faisant ça cette infâme enflure de dredeux de merde à bord.

-Cheill, mon frère, comment vas tu, depuis tout c'temps ?

et en plus, il se connaissaient ! La bonne blague, AH ! La franche rigolade. Elle bouillait intérieurement mais elle gardait la tête baissé et la figure placide. S'énerver sans que ça ne change rien n'avait pas vraiment d'intérêt. Mais elle ne parvenais pas à garder son calme pour autant.

-Bon dieu, Sey, c'est toi? On t'pensait mort, avec les gars !

Et maintenant, il revenait de l'au dela... de mieux en mieux. Au fur et à mesure du dialogue, elle se calma un peu. Toujours en bouillante mais un peu moins sur les nerfs. Un peu.

-Tu m'connais, vieille branche, j'refuserais de crever sans gagner un peu d'argent au passage ! Mais, s'il te plait, n'informe pas le Capitaine qu'on se connait. Je suis là pour sa tête. C'con a été jugé hors la loi dans plusieurs ports, comme tu t'en doutes, et c'est avec ça que j'compte payer l'voyage suivant. Moi et la d'moiselle nous rendons à Aval. Tu voudras que j'apporte un truc à ta soeur, d'ailleurs ? Ah, mais t'en fais pas pour ton emploi, mon frère, tu m'connais. J'ai de quoi vous payer, et je connais un amiral qui rechercherait un nouveau bateau dirigé par quelqu'un comme toi...

Elle redressa soudainement la tête. Un chasseur de prime.... PUTAIN DE BORDEL DE MERDE ! Elle cligna de fois des yeux, fort, comme pour reprendre ses esprits puis, elle se raccrocha à leur conversation après en avoir loupé un bout.

-[...] j'étais tranquillement en train de me reposer d'une Traque dans les Faubourgs quand j'ai vu passer une gamine d'un air décidé et furibard. J'lui ai déconseillé d'aller dans un bordel sans quoi elle se ferait kidnapper par des pirates, et quelques heures plus tard, j'l'ai vendue au jeu à des pirates. Une bonne journée.

Tout la colère remonta et elle marmonna un: crevure d'enfoiré de merde entre ses dents, juste assez doucement pour être la seule à l'entendre.

-T'es un con.

-Gozen bénisse ces paroles. Allez, au boulot, belle Kyana !

Oui, il n'était qu'un con. Pour toutes les conneries qu'il avait dit et pour lui avoir rappelé l’existence de son geollier suprême. Ou d'un de ses geollier. En tout cas, un de ceux qu'elle avait défié. Elle sortie à la suite de Sey. Elle ne prêta guère attention à ce que le jeune homme regardait: pour elle, un bateau en valait un autre. Le fait de voir les remous responsables de ses maux, de pouvoir fixer le temps d'un regard l'horizon calmèrent son envie de vomir.

-Alors, Sey, tu aimes ta nouvelle Niche ? Mais attention, comme un bon chien, tu ne seras nourri que si tu fais correctement ton travail ! Alors prends une serpillère, et rampe jusqu'à ce que ce parquet brille de milles feux !

Le plus clébars des deux n'est pas celui qu'on croit.

Au milieu des brutes, il y avait des femmes, Assez imposantes pour que les hommes les laissent tranquilles. L'une d'elle vint apporter son matériel à Kyana, un regard compatissant au passage. Une gamine. Une gamine sur ce bâtiment, c'était vraiment pas une bonne idée.

-Aller petite, si tu bosses bien, ça devrait aller pour toi.

Conditionnel. C'était pas bon ça, le conditionnel. Elle toisa ce que la femme lui avait apporter. Il n'y avait pas de manche à la serpillière. Elle devrait travailler au niveau du sol. Elle étouffa un juron, s'accroupi et commença son labeur. A son passage, de temps à autres, certain se tournaient, trop content d'avoir potentiellement de la chair féminine fraîche sous la dent avant d'arriver de nouveau au continent. Elle passa comme ça de long en large, croisant Sey de temps à autre. Une belle bande d'enfoirée dans laquelle elle n'arivait plus trop à se situer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 154
Pièces : 2674
Date d'inscription : 24/06/2012

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Ondoiement [Quête Principale Kyana N°2]   Dim 22 Déc - 23:23

Sey regardait autour de lui de temps en temps tout en passant la serpillère. Travailler ne le dérangeait pas un instant, en vérité. Il aimait sentir ses muscles chauffer en se frottant les uns aux autres, même si cela devenait douloureux au bout d'un moment. Et ce boulot n'était pas si dur. Le soleil tapait dur, puisqu'ils étaient au niveau des Tropiques, mais les embruns et le vent compensaient largement ces quelques problèmes. L'équipage, en revanche, l'énervait un peu. Ces enflures reluquaient Kyana, qui devait actuellement le détester. Même s'il s'en moquait, parce qu'il estimait que cela passerait et adorait énerver les gens, cela l'énervait qu'elle ait à subir plusieurs frustrations en même temps.

Lorsque le Capitaine disparut dans sa cabine, Sey se redressa, s'approcha de Kyana et, malgré ce à quoi on aurait pu s'attendre, ne s'arrêta pas un instant devant elle, la dépassa avant de s'approcher d'un colosse accoudé au garde fou qui la regardait faire avec un sourire lubrique depuis quelques minutes maintenant. Sans se fendre de la moindre parole, il ferma le poing et l'enfonça assez violemment dans la gorge du colosse, qui commença à basculer en arrière. Rouvrant le poing, Sey le rattrapa sans pour autant le faire remonter. Ses yeux auraient sans doute pu lancer des éclairs s'ils n'étaient pas actuellement enflammés, au sens littéral du terme.

"Yo Frère. J'ai beau être un esclave et toi mon supérieur hiérarchique, cette fille est sous ma protection. Si tu t'approches d'elle, j'te buterais avant d'assumer mon chatiment. Et l'capitaine me tuera pas, il sera trop heureux de pouvoir me torturer. T'sais ce qu'il te reste à faire. Ou a pas faire."

"Eh, l'esclave, fais le remonter tout de suite et viens me voir tout de suite !"

Obéissant docilement, Sey se dirigea vers Cheill, mais resta à distance prudente comme s'il ne le connaissait pas. Un très bon acteur, vraiment.

"Le capitaine est pas le seul qui peut te punir, gamin. L'oublie pas."

"MAIS C'EST LUI QUI COMMENCERA ! DIX COUPS DE FOUET !"

"Capit-"

"J'ai tabassé un membre de l'équipage et je l'ai menacé de mort, je mérite plus, Cap'taine. Objectivement. De toute évidence. 'Pensez pas ?"

"LA FERME ! 30 COUPS DE FOU-"



Sey avait déjà commencé à retirer son haut et se diriger vers le milieu du pont, chantant de tout son coeur un chant évoquant un marin ivrogne. Et il semblait incroyablement heureux. Autour de lui, l'équipage le regardait avec un air partagé entre la stupéfaction, l'incrédulité, le dégout et l'amusement. Ceux qui riaient se cachaient cependant, car ils craignaient que le capitaine ait mal interprété ce rire... De son coté, Cheill avait depuis longtemps opté pour l'incrédulité avant de décrocher le fouet, comme tel était son rôle, à bord de ce bateau.

Le premier claquement de fouet ne suffit pas à faire taire Sey, pas plus que les autres, ce qui ne l'empêchait pas de chanter de plus en plus fort alors que la douleur augmentait. Cela énerva tellement le capitaine qu'il ordonna qu'on lui jette de l'eau de mer sur le dos et qu'on le crucifie au mat, en hauteur, juste en dessous de la voile. Et Sey accueillit la nouvelle avec un grand sourire. Suspendu, il sourit doucement, dénoua quelque peu les noeuds retenant ses poignets, et sourit, dans cette nouvelle position finalement assez agréable. Ainsi, il pouvait observer tout le pont et préparer un plan d'attaque.

Cheill continuait de soupirer d'incrédulité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 66
Pièces : 690
Date d'inscription : 15/10/2013
Localisation : Derrière ton iris

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
200/200  (200/200)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Ondoiement [Quête Principale Kyana N°2]   Lun 23 Déc - 12:31

Sey passa devant elle. Elle se redressa, arrêtant de travailler, le regard toujours dans le vide. Qu'est ce qu'il allait encore faire comme conneries ? S'approchant d'une des brutes obsédées, il lui frappa la gorge avant de l'obliger à garder la tête parallèle au flot. Bien qu'elle fut trop loin pour entendre ce qu'il lui disait, elle se doutait bien d'être la cause de son geste rebelle. Et du châtiment qui suivrait.

-Eh, l'esclave, fais le remonter tout de suite et viens me voir tout de suite !

L'autre. Elle soupira de soulagement, pas trop fort, juste pour elle même. Sey le rejoint, docile. Trop docile.

-Le capitaine est pas le seul qui peut te punir, gamin. L'oublie pas.

-MAIS C'EST LUI QUI COMMENCERA ! DIX COUPS DE FOUET !

Le sang de Kyana ne fit pas un tour. Elle allait se précipiter inutilement lorsque la femme, la même qu'auparavant lui posa la main sur l'épaule.

-Non, gamine, c'est un mauvaise idée. Reste tranquille, c'est tout. D'autant plus qu'il a l'air de savoir ce qu'il fait, ne va pas faire capoter ce qu'il qu'il a prévu.

Espèce de crétin ! Imbécile !

-J'ai tabassé un membre de l'équipage et je l'ai menacé de mort, je mérite plus, Cap'taine. Objectivement. De toute évidence. 'Pensez pas ?

La seule chose qui la dissuada d'aller l'étrangler fut la présence de la femme à ses cotés qui lui rappela aussitôt ce qu'elle avait dit peu avant. Un instant, elle se maudit plus que jamais. Qu'elle fantaisie l'avait fait naître aveugle, esclave et femme en plus, comme si les deux premiers ne suffisait pas...?

-LA FERME ! 30 COUPS DE FOU-

Et le blondin qui enlève son haut, va se poser au centre du bateau en chantant comme un imbécile heureux ! Il était définitivement un crétin, pire, le crétin suprême. L'autre alla décrocher le fouet et appliqua la sentence avec une incrédulité évidente. Pour sa part, Kyana serrait les dents. A chaque coup un peu plus, se retenant de se jeter sur ce chien de capitaine pour le massacrer avant de se mettre à désosser Sey. Qui chantait de plus en plus fort. Quel crétin. QUEL CRETIN !

A côté d'elle, certains se demandaient s'il était fou, d'autres pariaient sur le temps qu'il tiendrais comme ça, à chanter.... Elle, elle avait la réponse aux deux. Non, il n'était pas fou. Il avait même sans doute tout prévu avant même que cela ne commence. Et il tiendrait jusqu'à la fin.

Quand on amena le sceau d'eau de mer et qu'on lui versa sur son dos ensanglanté, elle planta ses ongles dans sa paume. Imbécile il était. Puis, il le hissèrent juste en dessous de la voile. Elle le regarda monter comme ça avant qu'on lui rappelle qu'elle avait un boulot et qu'elle devrait trimer pour deux. Elle s'y remis.

*****

Après une heure environ, Cheill vient la voir avec une gourde.

-C'est votre ration à tout les deux. Ce soir, il semble que tu en auras un peu plus.

Kyana resta assise, les sourcils froncés et le regard dans le vide mais quand il laissait tomber l'outre, elle tendis le bras et la saisit au vol. Elle en aurait plus ce soir hein ? Et puis quoi encore. Elle se leva.

-C'est dur de monter là ? Demanda-t-telle en pointant les cordages.

Le contremaître la regarda avec des yeux ronds. Avait-elle seulement déjà mis les pieds sur un bateau ?

-Alors, c'est difficile ou pas ?

-Impossible pour un aveugle.

-Ça, c'est mon problème. C'est dur ?

-C'est difficilement faisable si tu ne l'as jamais fait. Et personne ne sera là pour toi en cas de chute.

Elle mis l'outre entre ses dents et se dirigea vers les cordages. Aussitôt, quelques personnes se tournèrent vers elles, amusées de voir une gamine qui tout compte fait était peut être aveugle s'élancer à l’assaut des cordage comme ça, sur un coup de tête. Et pourtant...

La mer était calme et, même si le bateau était un peu secoué, il était globalement stable. Les échelons formé par les "filet" de corde était régulier et, même si elle les gravissait doucement, elle s'en sortait. L'avantage de ne pas pouvoir voir en bas. En effet, elle se retrouva rapidement aveugle. Sans ses pieds au sol, elle eu une monter d'angoisse qu'elle combattis jusqu'à voir de nouveau. A travers les yeux de Sey.

-Il me reste combien de mètre jusqu'à toi ?

Sa voix tremblait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 154
Pièces : 2674
Date d'inscription : 24/06/2012

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Ondoiement [Quête Principale Kyana N°2]   Lun 23 Déc - 14:01

Sey éclata de rire. Cette gamine était aussi bête que lui. Et elle mourrait jeune. Mais heureuse. Peut être. Ou alors elle mourrait vieille et heureuse. Tellement de possibilités qui auraient pu donner le tournis à Sey s'il n'était pas actuellement crucifié à un mât. Regardant en direction de Kyana, il se mit à lui donner des indications précises pour monter. La distance n'était pas si grande, mais les conditions étaient fort peu encourageantes, cela ne faisait aucun doute. Elle tremblait, ses prises étaient de moins en moins fermes, et, sans doute, elle tomberait d'ici peu. Idiote. Comme prévu, elle commença à basculer en arrière, alors qu'elle était déjà à une hauteur suffisante pour se briser un bras dans sa chute... Elle commença à hurler en sentant l'air reprendre ses droits et en voyant des yeux de Sey que tout s'accélérait... puis il ferma les yeux, et Kyana n'eut même pas le temps de changer de regard.

Lorsque l'être de feu rouvrit les yeux, il tenait Kyana serrée contre lui par son bras droit, tandis que son bras gauche était accroché à un cordage comme si de rien n'était, exposant son dos craquelé et sanglant au regard de tous. Il crut entendre le cri du capitaine en dessous de lui, mais n'y accorda pas le moindre intérêt. Doucement, il sourit de nouveau, et murmura quelques mots à sa protégée.

"Merci beaucoup, ma grande... Tu me forces à accélérer un peu mes plans, mais... Dès qu'on sera redescendus, ce que je compte pas faire tout de suite, prépare toi à te battre... Mais, encore une fois... Merci."

Il déposa un baiser sur sa joue avant de la lâcher, sachant pertinemment que Cheill était en position pour la réceptionner. Dès que ce fut fait, le colosse recula prestement pour partir loin de son capitaine, réagissant à un signal de la main de Sey. Ce dernier grimpa sur le cordage auquel il était accroché, courut jusqu'au mat où il était relié, et, de là, il continua son ascension jusqu'à atteindre le nid de pie. Loin en dessous de lui, une discussion s'était engagée entre le capitaine et Cheill.

"Rends moi la fille, Cheill, obéis à ton capitaine !"

"Capitaine, vous savez que les hommes me respectent. Alors je vous prie de reconsidérer votre argument, s'il vous plaît."

"C'est une mutinerie !"

"Ca dépend. Vous nous soutenez ?"

"... Si je soutiens une mutinerie contre moi ?" Demanda le Capitaine, l'air sincèrement troublé.

"C'est pas une mutinerie, si vous la soutenez, et si vous pardonnez à la fille."

"C'est une menace ?" Le capitaine reprenait de l'aplomb.

"Ca dépend. Vous vous soutenez ?"

"... Je... Me... Pardon?" Il avait de nouveau perdu pied.

"Le monsieur te demande si tu approuves le fait qu'il t'embrouille. Apparemment, oui. Bref, tout ça pour dire, Cap'taine, que j'suis monté à bord de ce vaisseau pour vous niquer assez allègrement. J'ai laissé une Marque du Phénix sur chaque voile, et elles prendront feu quand je le voudrais, alors rendez vous, mon bon monsieur, sans quoi, en plus, vous vous ferez tabasser. Personnellement, ça me ferait plaisir, mais c'est à vous de voir."

Sey venait de poser pied sur le pont du bateau, devant un équipage de plus en plus médusé, et il se trouvait juste a coté du capitaine.

"... Fils... de..."

"Effectivement. Vous vous rendez, Cap'taine?"

"TRIPLE SOLDE POUR CELUI QUI AURA SA PEAU."

"Putain... Cheill, avec moi. Kyana, occupe toi de la barrique."

Sur ces quelques mots, Sey se retourna vers l'Equipage, Cheill déposa la jeune femme au sol, et ils se mirent dos à dos, souriant comme si tout cela n'était que le prolongement d'une histoire qui avait démarré il y'a bien longtemps. Face à Kyana, le Capitaine sortit une Epée courbe manquant cruellement d'élégance, et chargea.

[Le Boss Capitaine Flan a les stats suivantes : Attaque : 90 Défense : 110 Vitalité : Inconnue]


Dernière édition par Sumaru Gardien des Mondes le Lun 23 Déc - 14:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 391
Pièces : 3845
Date d'inscription : 24/06/2012
Age : 26
Localisation : Un autre plan d'existence

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)
avatar

MessageSujet: Re: Ondoiement [Quête Principale Kyana N°2]   Lun 23 Déc - 14:01

Le membre 'Sumaru Gardien des Mondes' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Attaque Physique' :


(Skill de niveau 3)

Kyana : 51/75 PV
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imaginary-rebirth.1fr1.net
Messages : 66
Pièces : 690
Date d'inscription : 15/10/2013
Localisation : Derrière ton iris

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
200/200  (200/200)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Ondoiement [Quête Principale Kyana N°2]   Lun 23 Déc - 20:57

Ses bras tremblèrent un peu plus. Ses jambes ne tardèrent pas à suivre le mouvement et ses muscles ne la portèrent plus.

C'est difficilement faisable si tu ne l'as jamais fait. Et personne ne sera là pour toi en cas de chute.

Son poids était de plus en plus porté vers l'arrière. Elle tenta de le ramener en avant, suivant les conseil de Sey. En vain. Elle tenta de parvenir à une nouvelle prise, la loupa, commença à tomber. Un cri s'échappa de ses poumons alors qu'une bourrasque la secouait. Ses organes tirés vers le bas, une sensation désagréable au ventre, une envie indicible de vomir. Puis le noir, un très court noir. Sey avait fermé les yeux et, lorsqu'il les rouvrit, il la tenait fermement, libre de tous les liens qui l'avaient retenus peu avant. Encore tremblante, Kyana allait l'insulter lorsqu'il la devança.

-Merci beaucoup, ma grande... Tu me forces à accélérer un peu mes plans, mais... Dès qu'on sera redescendus, ce que je compte pas faire tout de suite, prépare toi à te battre... Mais, encore une fois... Merci.

-Espèce de...

Il déposa un baiser sur sa joue.

-CrétiiiiiiIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIN

Il l'avait lâchée... IL L'AVAIT LÂCHÉE ! Son cri se prolongea un temps avant de se terminer dans un soupir du à l'air qui s'échappa brusquement de ses poumons pliés par le choc. Cheill venait de la rattraper quelques mètres plus bas. Au choix: soit Sey avait une vision abusive du "on", soit il avait une vision aléatoire du "pas tout de suite". Sans doute un peu des deux.

-C'est une lubie ou une habitude chez lui de faire avoir des crises cardiaques aux gens ?

Le capitaine intervint avant qu'elle n'ai eu la réponse à sa question. Aussitôt elle serra les poings. Sale crevure.

-Rends moi la fille, Cheill, obéis à ton capitaine !

Kyana rentra sa tête dans ses épaule et grimaça comme un animal qui en a marre de grogner et qui décide de passer de la sommation à la morsure.

-Capitaine, vous savez que les hommes me respectent. Alors je vous prie de reconsidérer votre argument, s'il vous plaît.

-C'est une mutinerie !

-Ca dépend. Vous nous soutenez ?

-... Si je soutiens une mutinerie contre moi ?

Kyana ne pu s'empêcher de sourire. Elle avait été perdue à la deuxième réplique mais elle n'avait même pas essayé de suivre: elle savait que c'était vain. Par contre, la tête qu'affichait ce pauvre capitaine était tordante tant il semblait à la ramasse.

-C'est pas une mutinerie, si vous la soutenez, et si vous pardonnez à la fille.

-C'est une menace ?

-Ca dépend. Vous vous soutenez ?

-... Je... Me... Pardon?

Il passait d'une reprise d'aplomb à une baisse d'assurance critique sur un simple claquement de doigts de la part de Cheill. Il manipulait sa logique avec les mots, son raisonnement avec sa présence....

-Le monsieur te demande si tu approuves le fait qu'il t'embrouille. Apparemment, oui. Bref, tout ça pour dire, Cap'taine, que j'suis monté à bord de ce vaisseau pour vous niquer assez allègrement. J'ai laissé une Marque du Phénix sur chaque voile, et elles prendront feu quand je le voudrais, alors rendez vous, mon bon monsieur, sans quoi, en plus, vous vous ferez tabasser. Personnellement, ça me ferait plaisir, mais c'est à vous de voir.

Sey dans toute la splendeur de sa franchise. Et l'équipage dans toute l'étendue de son incompréhension. Le jeune homme prit pieds à côté de la brute.

-... Fils... de...

-Effectivement. Vous vous rendez, Cap'taine?

Ce dernier passa du blanc vert ou rouge violet en un temps record. Cependant, si la couleur lit de vin lui seyait assez bien, elle semblait être l'annonce d’événement bien moins charmants.

-TRIPLE SOLDE POUR CELUI QUI AURA SA PEAU.

Vu la tête de l'équipage, il était assez évident que leur caractère vénal avait pris le dessus de leur revendications.

-Putain... Cheill, avec moi. Kyana, occupe toi de la barrique.

La barrique ? Cheill l'avait déjà posé au sol et s'était mis dos à Sey dans un geste rodé par l'habitude, par le passé. Elle n'eu cependant pas le temps de s'attarder sur le duo. La masse du capitaine fonçait sur elle. Enfonçant son épée dans son épaule gauche il la força à descendre au niveau du plancher. Elle n'alla pas contre et, au contraire, décida de chuter plus vite. Elle glissa le long de la lame, la laissant lui arracher un peu de chaire au passage mais supprimant par la même occasion une sorte d'appuis pour le molosse. Une fois la lame sorti de la plaie, hurlant de douleur au passage, elle roula sur le côté laissant le capitaine se prendre la garde de sa propre épée dans le diaphragme. Puis, elle se releva, prête à enchaîner un autre coup.

[attaque: chute]


Dernière édition par Kyana Nahal le Lun 23 Déc - 21:09, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 391
Pièces : 3845
Date d'inscription : 24/06/2012
Age : 26
Localisation : Un autre plan d'existence

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)
avatar

MessageSujet: Re: Ondoiement [Quête Principale Kyana N°2]   Lun 23 Déc - 20:57

Le membre 'Kyana Nahal' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Attaque Physique' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imaginary-rebirth.1fr1.net
Admin
Messages : 154
Pièces : 2674
Date d'inscription : 24/06/2012

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Ondoiement [Quête Principale Kyana N°2]   Lun 23 Déc - 21:40

Sey se foutait un peu de ce qu'il se passait autour de lui, et le hurlement de Kyana ne l'inquiéta pas outre mesure. Il s'amusait, avec un vieil ami, et le fait de briser le nez du Colosse qui cherchait plus tôt à reluquer la jeune femme ne pouvait que le détendre fortement. Il esquiva un coup de sabre, abattit son poing dans le menton du porteur du sabre, puis se retourna. Kyana avait subi le coup du colosse obèse, mais semblait avoir répondu assez bien, et ce dernier tituba un instant. Ce qui ne l'empêcha pas un instant de saisir la jeune femme par les cheveux avant de la jeter au sol et d'abattre de nouveau son sabre.

Sey aurait adoré voir la suite du combat, mais il avait mieux à faire, actuellement. Il restait une trentaine d'hommes, et, même si Cheill se défendait bien, il subissait pas mal de blessures, alors que Sey commençait seulement à transpirer. Les deux hommes étaient clairement d'une étoffe différente, et pourtant, le Marin était un homme fort habitué à commander, beuglant des ordres tout en manœuvrant une voile ou la barre, un travail qui n'avait rien à envier à celui de cirer le pont. En outre, c'était un bon combattant, et chacun de ses coups touchait un point sensible... Mais Sey trouvait le moyen d'être encore plus efficace. Telle une Divinité Guerrière, il abattait coup de paume après coup de paume, ennemi après ennemi.

Il semblait glisser le long des attaques ennemies, ne les esquivant que suffisament pour ne pas recevoir de dommage, faisant le moins d'efforts possibles à chaque fois, positionnant pourtant toujours son corps de façon à asséner un ou plusieurs coups l'instants d'après, et tout cela semblait parfaitement naturel. Une couronne de flammes l'entourait depuis quelques instants maintenant, comme pour mettre en relief sa puissance, et Cheill se surprit à perdre quelques instants à admirer le style de son ami... Pourtant, quand il revient à la réalité, personne ne l'avait ne serait ce qu'effleuré, et, lorsqu'il regarda autour de lui, il en comprit la raison. L'équipage entier était soit au sol, soit tout au fond du bateau, à regarder Sey avec horreur.

C'est alors que Cheill se souvient des blessures de son ami, et lui ordonna de se retourner pour qu'il puisse examiner ses blessures... Mais il n'y avait que très peu à examiner. Sey n'avait pas invoqué ses flammes pour impressionner. Il les avait invoquées pour cautériser ses propres plaies, peu importe la douleur que cela avait du lui couter. Toujours incrédule, Cheill recula doucement. Comment avait il pu seulement croire un instant qu'un homme pareil pouvait mourir ?

"Ca a été un plaisir de combattre à tes cotés, Cheill. Heureux de voir que tes coups sont toujours aussi bien ajustés... Maintenant, vous tous. Ca a été un honneur de vous affronter, et je vous en prie, lorsque mon amie aura fini de battre votre capitaine, travaillez avec moi pour arriver a bon port. Je pourrais me débrouiller sans vous, mais, comme je l'ai dit plus tôt à Cheill, j'ai un ami amiral qui serait à la recherche d'un équipage comme vous. Vous êtes de bons guerriers, et, de ce que j'ai pu voir lorsque j'étais là haut, de bons marins. Bien sur, la vie ne sera plus la même, mais elle ne sera pas plus mauvaise.

Ah, et pour ceux dont la fierté a été heurtée dans ce combat, je m'excuse. Vous êtes, je le redis, de bons guerriers. C'est moi qui suis au delà de ça."

A cette phrase, aucune réaction. Ce n'était qu'une évidence. Sey se retourna pour suivre le reste du combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 391
Pièces : 3845
Date d'inscription : 24/06/2012
Age : 26
Localisation : Un autre plan d'existence

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)
avatar

MessageSujet: Re: Ondoiement [Quête Principale Kyana N°2]   Lun 23 Déc - 21:40

Le membre 'Sumaru Gardien des Mondes' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Attaque Physique' :


Skill de niveau 4
Kyana : 51-33/75 => 14/75
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imaginary-rebirth.1fr1.net
Messages : 66
Pièces : 690
Date d'inscription : 15/10/2013
Localisation : Derrière ton iris

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
200/200  (200/200)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Ondoiement [Quête Principale Kyana N°2]   Lun 23 Déc - 22:39

Il rabattit son sabre. Deuxième coup. Elle réussi d’extrême justesse à l'empêcher de toucher une zone vitale. Cependant, un trait rouge lui barrait l'abdomen d'une manière assez dramatique.

Elle se releva et se concentra pour pénétrer le regard de son adversaire. Bon.... Elle avait dorénavant un nouvel avantage et ce malgré son épaule gauche en miette et la sérieuse blessure subie peu avant: elle connaissait tout ses angles morts.

Elle le "regarda" un instant dans les yeux avant de s'aplatir au sol, évitant ainsi le tranchant de la lame qui venait encore une fois vers elle. Se forçant au silence, elle glissa son pied arrière vers l'avant, se redressa et, alors qu'il portait un coup, se glissa le long de son bras, dans un des ses angles mort. Il lui asséna un coup de coude droit dans sa blessure.

Elle recula d'un pas, le temps d'une respiration avant de rentrer à nouveau dans son champs de vision. Elle fit un saut de côté pour rester dans son dos et ré-avança pour se trouver à quelques centimètres de lui. Il tourna, elle le suivit, il avança, elle était son ombre, la carrure de l'homme l'empêchant de faire des mouvements que l'enfant n'eu pu suivre.

Kyana remontait ses doigts le long de la colonne vertébrale du colosse. Arrivée là où elle le voulais, elle appuya sur deux points précis, juste en dessous des omoplates. Sans cesser de tourner. L'homme se débattit un peu plus fortement, elle ne le lâcha pas. Et quand il commença à remuer les épaules, elle remonta sa jambe droite, pliée, le tibia parallèle au pont, et la plaça au creux des genoux de son adversaire. Il avança mais la jeune femme femme fut plus rapide: elle lui faisait déjà plier l'échine. La cheville appuyée sur sa propre rotule, elle plia sa jambe d'appuis imposant à l'articulation de l'homme une pression qui, combiné à la douleur de ses épaules le fit céder. Il tomba. Elle contourna sa masse, saisit son poignet, du côté de la main tenant la lame et appuya au niveau juste en dessous de pouce. Étonnamment, il lui semblait avoir plus de force que d'ordinaire. L'homme se ressaisit, balançant une de ses jambe dans son bas ventre. Elle encaissa le coup difficilement mais mieux que prévu et, lorsqu'il toucha le sol, elle ne lui laissa pas le temps de se relever.

Le coup l'avait forcée à rester debout, elle se jeta au sol, laissant son genoux percuter des pleins fouet les parties génitales du capitaine. Puis, elle enfonça lentement son coude là à l'endroit que la garde de l'épée avait déjà amoché. Puis, pour finir de l’immobiliser, elle frappa d'un coup sec le haut du diaphragme avec son poing, en gardant son coude en place.

Elle se releva, méfiante. L'avait-elle vraiment achevé ?

[Berserk, attaque magique]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 391
Pièces : 3845
Date d'inscription : 24/06/2012
Age : 26
Localisation : Un autre plan d'existence

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)
avatar

MessageSujet: Re: Ondoiement [Quête Principale Kyana N°2]   Lun 23 Déc - 22:39

Le membre 'Kyana Nahal' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Attaque Magique' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imaginary-rebirth.1fr1.net
Admin
Messages : 154
Pièces : 2674
Date d'inscription : 24/06/2012

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Ondoiement [Quête Principale Kyana N°2]   Mar 24 Déc - 22:57

"Bon dieu, Sey... T'es un malade qui recrute des malades histoire de malader tous ensemble..."

"T'as été l'un de ces malades, un jour, vieux frère ! Et puisses tu toujours rester aussi con ! Bref, j'dois aller finir de m'occuper de l'autre con..."

Sans un mot de plus, Sey fit quelques pas en avant, et Kyana releva les yeux vers lui. Pour ce que ça changeait. Cependant, sans s'arrêter, Sey s'approcha, posa violemment son pied sur le cou du Capitaine, qui cracha du temps, sans que l'homme n'y accorde la moindre importance. En revanche, il attrapa doucement le bras de Kyana et l'attira vers lui pour jauger de ses blessures, d'un oeil qu'elle ne lui avait jamais vu. Une fois son étude finie, il la relacha, lui sourit, et fit signe à Cheill, qui la plaqua au sol -avec douceur- avant de lui indiquer qu'il ne faisait que l'empêcher de se fatiguer. Dès que les hurlements de Kyana cessèrent, Sey se pencha avec l'air incroyablement calme. Il récupéra son sabre, et lui plaqua la lame sur le cou, avec une assurance montrant bien qu'il savait parfaitement se servir d'une lame.

"Le fait que tu sois un trafiquant de drogues dures, que tu aies violenté et sans doute tué plusieurs personnes, que tu m'aies fouetté, j'en ai strictement rien à foutre, et je pourrais te pardonner. Par contre, mon gars, t'as touché à ma protégée. Et, vu ta gueule, t'y as pris du plaisir... Tu sais, là, la seule chose que j'aimerais faire, c'est faire gicler ta gueule dans l'air, dans un beau geyser de rubis... Mais elle s'est battue pour épargner ta vie alors qu'elle aurait sans problème pu te tuer... Alors je le ferais pas... En revanche... En revanche, Mesdemoiselles et messieurs de l'équipage, je vous informe que, tant que ce Bateau ne sera pas arrivé là où je veux, j'en serais le Capitaine. Une fois arrivé à bon port, je vous laisserais décider du prochain capitaine, mais je ne peux que vous faire une suggestion. Je suggérerais Cheill en tant que Capitaine de Navire à un Amiral qui se trouve être un ami proche, et, si c'est votre Capitaine, vous serez tous payés pour continuer votre job, avec bien plus de régularité... Que ce soit dit."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 154
Pièces : 2674
Date d'inscription : 24/06/2012

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Ondoiement [Quête Principale Kyana N°2]   Mar 24 Déc - 22:57

Sur ces paroles dites d'un ton tout a fait innocent, Sey souleva Flan, ce qui ne surprit personne, et alla l'attacher à un poteau, avant de faire signe à Cheill de se relever et de porter Kyana, toujours aussi énervée, jusqu'à la porte de la Cabine du Capitaine. Là, doucement, il la déposa, s'assit à son tour, et, même s'il savait qu'elle allait détester, il commença à chanter une berceuse marine... Et, bien entendu, la jeune femme ne commença même pas à s'endormir, comme elle aurait du le faire, vu son état. Alors, Sey s'arrêta, et prit de nouveau la parole.

"J'aurais pas du être aussi dur, ni te cacher la vérité... Tu sais, Cheill était une de mes premières Traques. Il se battait tout le temps, avec tout le monde, et il a fallu que je lui casse la gueule pour qu'il se calme. Après ça, comme c'était un bon gars, au fond, je le voyais, je l'ai convaincu de partir en pélerinage avec moi sur les Mers... Il a trouvé sa voie, et a juré de toujours rester en Mer. Je suis resté avec lui suffisamment longtemps pour qu'on forme un équipage entier. On était plutôt connus. Tant et si bien que la Marine a commencé à nous détester, et on est tombés dans une embuscade. Cheill m'a jeté sur un canot, et j'lui ai promis de revenir, alors qu'il venait de couper les cables retenant ma coque de noix. C'était y'a cinq ans. Je sais qu'il m'en veut, au fond, mais il le dira jamais... Un jour, je m'excuserais à lui, mais pour l'instant, je dois m'excuser auprès de toi... Promis, je te raconterais tout, un jour.

Maintenant, dors, je vais surveiller les Mers."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 66
Pièces : 690
Date d'inscription : 15/10/2013
Localisation : Derrière ton iris

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
200/200  (200/200)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Ondoiement [Quête Principale Kyana N°2]   Mer 25 Déc - 11:21

Sa vu se troublait. Enfin, pas sa vue mais sa manière de percevoir les images que les autres lui transmettaient. Son ouïe était démesurée et son toucher engourdi. Cependant, elle se tenait parfaitement droite, ne pouvant se permettre de remuer quoi que ce soit sans tomber. Sa tunique commençait à être sérieusement rougie. Le tissus devenue pâteux lui collait à la peau. Aussi, lorsque Sey s'approcha, si elle tourna la tête vers lui, c'était plus pour constater l'étendu des dégâts des ses blessures à travers ses yeux qu'autre chose.

Sey passa devant elle, plaquant son pied sur la gorge du capitaine. Elle voyait de plus en plus flou et, par mesure de précaution, elle emprunta instinctivement le regard de Cheill dans lequel elle pouvait se voir, vérifier si elle tombait, ce qu'il y avait immédiatement autour d'elle... Elle luttait pour rester debout et venait à se demander comment elle avait pu finir le combat. Sey lui saisit le bras, la força à faire un pas dans sa direction. Pas qu'elle fit non sans grimacer et tituber. Le jeune homme sourit et, du peu qu'elle pu en voir, ce sourire était particulier. Elle n'eu pas le temps de s'y intéresser plus: Cheill venait de la saisir doucement et, lui disant au passage qu'il faisait ça pour qu'elle ne se fatigue pas plus, il l’amena au sol.

-LACHE MOI ! RAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH.... LACHE MOI !

Elle tenta de se dégager. En vain. Déjà qu'en temps normal, elle n'aurait sans doute pu y parvenir qu'à coup de grand effort, dans son état actuel, ce n'était même pas la peine d'y penser. A travers un voile laiteux, elle aperçu les gestes rodés de Sey mais ne parvint pas à entendre ce qu'il disait. Son oreille ne se fixait sur rien et elle combattait pour rester éveillée. Et quand "on" la souleva (car les silhouettes qui l'entourait avaient perdu leurs identités) elle ne se sentie que vaguement happée. Et elle combattait pour rester éveillée.

"On" la déposa sur le lit du capitaine. Quelqu'un s'assit à côté d'elle et elle reconnu la voix du jeune homme brun lorsque la berceuse arriva à ses oreilles. Et elle combattit pour rester éveillée. Il s'arrêta de chanter un temps avant de reprendre la parole.

-J'aurais pas du être aussi dur, ni te cacher la vérité... Tu sais, Cheill était une de mes premières Traques. Il se battait tout le temps, avec tout le monde, et il a fallu que je lui casse la gueule pour qu'il se calme. Après ça, comme c'était un bon gars, au fond, je le voyais, je l'ai convaincu de partir en pélerinage avec moi sur les Mers... Il a trouvé sa voie, et a juré de toujours rester en Mer. Je suis resté avec lui suffisamment longtemps pour qu'on forme un équipage entier. On était plutôt connus. Tant et si bien que la Marine a commencé à nous détester, et on est tombés dans une embuscade. Cheill m'a jeté sur un canot, et j'lui ai promis de revenir, alors qu'il venait de couper les cables retenant ma coque de noix. C'était y'a cinq ans. Je sais qu'il m'en veut, au fond, mais il le dira jamais... Un jour, je m'excuserais à lui, mais pour l'instant, je dois m'excuser auprès de toi... Promis, je te raconterais tout, un jour.

Maintenant, dors, je vais surveiller les Mers.

Elle ferma les paupières, fort, douloureusement, espérant qu'elle resterait ainsi éveillée.

-Espèce de....

Crétin. Elle termina sa phrase pour elle même, en s'endormant.

*****

Elle se réveilla après un temps indéterminé, ses plaies pansées et le torse bandé. Il n'y avait personne dans la cabine. Elle se leva et retomba aussi sec, assise, sur le lit. Elle resta un instant comme ça puis, retenta de se lever. Un pied devant l'autre, doucement une main tendu devant elle, allant parfois brusquement de côté à cause du roulis, elle arriva aux murs de la cabine. Elle y posa sa main et le suivit jusqu'à arriver à la porte. Elle sorti. Son regard se calqua aussitôt sur celui de quelqu'un. Le soleil couchant était sur le point de laisser sa place à la nuit dans un crépuscule d'une rare beauté. Elle avança le long du pont jusqu'à croiser Sey du regard, assis sur le bastingage, regardant ses hommes travailler. Elle alla à lui, s'appuya sur le bois à son côté.

-Crétin. Imbécile. Enfoiré. Idiot.

Sa voix était calme. Un peu dure certes, mais vide de toute colère envers lui.

- Ouais, y'a pas à dire, t'es un beau spécimen de con. Bien sur que je t'en veux. Tu m'as vendu aux dés, amenée au beau milieu de la mer, embringuée dans une mutinerie.... Amenée sur les eaux en tant qu'esclave. C'est en grande partie pour ça que je t'en veux. Que je t'en veux vraiment. Après, le reste, je t'en tiens rigueur aussi, mais ça me passera vite. Plus vite que le fait de m'avoir vendu. Parce que ça me passera sans doute aussi.

Elle marque un temps. Finalement, c'était pas si désagréable que ça, de naviguer.

-Par contre. Par contre, y'a un truc que je n'accepterais plus jamais venant de ta part. Que tu fasse le con, pour ma gueule, il semblerais que je ne puisse pas t'en empêcher. Mais plus jamais, plus jamais tu ne laisseras  quelqu'un te mettre des liens. Pour quelque raison que ce soit. Tu es libre Sey, plus libre que n'importe laquelle des personnes que j'ai pu rencontré. Ne laisse jamais personne ne serais ce que poser un doigt sur cette liberté. Bien sur, c'est pas Flan qui risquait de la mettre en péril, je m'en doute. Mais même.

Elle ferma les yeux pour sentir le vent sur la moindre parcelle de visage, paupière comprises. Elle sourit.

-Tu m'as raconter une part de ton passé. Je ne pense pas être encore prête à te conter une part du mien mais ça ne saurais tarder.

Elle rouvrit ses yeux, plongea ses iris blanc dans ceux du jeune homme.

-Promets moi juste de rester libre dans chacune des secondes de ta vie. Promets le moi, Sey.


Dernière édition par Kyana Nahal le Mer 25 Déc - 15:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 154
Pièces : 2674
Date d'inscription : 24/06/2012

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Ondoiement [Quête Principale Kyana N°2]   Mer 25 Déc - 13:34

Sey sourit doucement lorsque Kyana vint s'asseoir a coté de lui. Il savait déjà ce qu'elle allait dire, il en était sur. Elle allait l'engueuler pour l'avoir vendu, avoir mis sa vie en danger, et elle allait sans doute tenter de le faire culpabiliser. Après cela, il lui assurerait -à raison, puisque c'était vrai- qu'aucun d'entre eux n'était en danger, qu'il savait déjà que Cheill était à bord de ce bateau et servait de second à Flan, et qu'elle n'aurait rien à craindre tant qu'elle serait avec lui. Décidément, tous les humains se ressemblaient, et il suffisait d'en connaître un pour les connaître tous... Cette lassitude avait commencé à se déclarer chez lui il y'a quelques années, et n'avait cessé de croitre. La seule personne qui ne réagissait pas ainsi était Colombe, mais... Enfin bref, tout ça pour dire que la vie n'était qu'une succession d'humains identiques...

Vraiment ?

Les paroles de Kyana balayèrent ses certitudes avec une efficacité redoutable. Ses prunelles réduites à deux points par le tourbillon qui venait de souffler en lui, il se tut un certain temps, puis se leva, regardant l'horizon, et sourit. Bien sur, elle ne pouvait pas le voir, sauf, bien sur, par les yeux d'un quelconque voyeur, comme il y'en avait tant sur ce bateau... Il se retourna, souriant, et tendit la main à la jeune femme.

"Tu te trompes sur la définition de liberté, belle Kyana. Je ne serais pas libre tant que je ne serais pas attaché, je le serais tant que je serais avec toi. Mais tu as ma promesse. Jamais je ne laisserai aucun lien nous séparer."

A ce moment, Sey aurait pu l'embrasser. Elle n'aurait peut être pas répondu, mais au moins, il l'aurait réellement aimé un instant. Autant qu'il le pouvait... même si elle n'avait pas apprécié, elle lui aurait sans doute pardonné, et tout aurait été comme avant mais... non. Cette histoire ne serait pas comme toutes les autres. Il ne se contenterait pas d'une amourette rapide, cette fois, et il ne l'embrasserait pas avant de l'avoir réellement mérité.

Se penchant, il l'embrassa de nouveau sur la joue, avant de se retourner vers le pont, et de recommencer à beugler des ordres, emprunts de joie, à son nouvel équipage. Tous avaient déjà juré allégeance à l'Amiral inconnu, sous réserve qu'il aime vraiment la mer, et Sey savait à quel point cet Amiral l'aimait... Tous s'entendraient très bien ensemble. Et, d'ici quelques jours, ils atteindraient la Terre promise.

Sey était heureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 66
Pièces : 690
Date d'inscription : 15/10/2013
Localisation : Derrière ton iris

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
200/200  (200/200)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Ondoiement [Quête Principale Kyana N°2]   Mer 25 Déc - 14:25

Il se retourna et lui tendit la main. Elle la prit sans vraiment savoir ce qu'il allait faire.

-Tu te trompes sur la définition de liberté, belle Kyana. Je ne serais pas libre tant que je ne serais pas attaché, je le serais tant que je serais avec toi. Mais tu as ma promesse. Jamais je ne laisserai aucun lien nous séparer.

La définition de la liberté ? Il se pencha, déposant en baiser sur sa joue alors qu'elle semblait absente. Définition de la liberté ? Elle prit une inspiration pour parler mais elle se rendit compte qu'il n'était plus là. Il donnait des ordres, la voix joyeuse, le sourire aux lèvres. Elle sourit à son tour, de manière plus mélancolique cependant.

Une définition de la liberté... Elle tourna, retourna ses paroles dans son esprit sans parvenir à les comprendre. Etre libre en étant attaché à quelque chose... Cela la dépassait. Liés de manière matérielle ou effective, nous dépendons des choses. Nous ne pouvons pas faire de choix sans prendre ces liens en comptes, de peur de blesser, de mal faire. De faire mal. Ne pas s'attacher aux choses... Junui. Quelle était sa place au final ? Il avait toujours respecté ses choix. Il s'étais toujours plié à elle. Ca avait certes été plus ou moins réciproque, mais c'était elle qui avait finit par partir. En fin de compte, avait-il été libre ? Depuis sa petite enfance, il avait tout fait pour elle. N'avait elle pas sacrifié sa liberté à lui au nom de la sienne ?

La promesse faîtes au vent était un lien. Un lien qui ne l'avais jamais empêchée de partir reconquérir sa... Sa liberté où la sensation d'être plus libre qu'avant ?

En songeant à cela, quelque chose au fond d'elle se tordit, comme un coup de laisse qu'on donne au chien qui commence à gratter son collier. Elle appartenait aux dieux.

Comme pour la tirer de ses pensée, au dessus d'eux le ciel s'enflamma un dernier instant et la première étoile apparut. Aussitôt, elle se refléta dans l'eau, si vraie qu'il était impossible de savoir si la lumière d'origine se trouvait aux cieux ou ici bas. Elle chercha rapidement une personne près du bastingage, se rapprocha d'elle en espérant qu'elle regarde par dessus bord, même un instant. Depuis qu'elle connaissait Sey, l'indifférence aux choses dont elle avait toujours fait preuve s'estompait et l'étrange beauté de ce qu'elle venait d'entre apercevoir l'appelait. Par chance, l'un des marins juste à côté d'elle regarda l'eau un instant.

Un sourire béat se peint sur son visage. Ils nageaient dans le ciel. ILS NAGEAIT DANS LE CIEL ! Pas une seule étoile ne manquaient dans cette voûte céleste liquide. C'était irréel.

Et le sourire béat se transforma en rire. En rire heureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 154
Pièces : 2674
Date d'inscription : 24/06/2012

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Ondoiement [Quête Principale Kyana N°2]   Mer 25 Déc - 15:44

Le voyage se poursuivit ainsi quelques jours. Kyana vaquait à ses occupations, s'ennuyait, sans doute, dans ce monde marin, pendant que Sey, ravi de retrouver ses vieilles habitudes, se perdait dans les cordages, un grand sourire sur le visage, sans oublier d'hurler des ordres... Quand il ne jouait pas aux cartes avec Cheill, sans qu'aucun des deux hommes n'aborde le sujet de leur passé commun. Bien sur, quelques hommes tentèrent de percer leur secret, mais leurs paroles tombaient toujours dans l'oreille de deux vieux sourds ayant vu plus de sang versé dans la mer qu'elle n'aurait du en contenir. Cela expliquait sans doute pourquoi, parfois, au crépuscule, lorsque la mer se colorait d'ocre, tous deux avaient le regard perdu. Et personne, pas même Kyana, ne réussissait alors à les sortir de leur transe...

Enfin, après plusieurs jours, à l'horizon, la Terre commença à se découper, et le bateau accosta dans un petit port sans prétention, qui se révélait être Port-Majesté. Sey avait confié une carte indiquant l'emplacement précis de l'endroit où mouillait la flotte de l'Amiral et un drapeau sur lequel il avait lui même cousu un motif l'identifiant comme allié, puis avait indiqué à Kyana de le suivre et, sans un mot de plus, nos deux héros avaient quitté l'Océan Spatial. Cheill se contenta d'un sourire.

Suite => Transition
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ondoiement [Quête Principale Kyana N°2]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ondoiement [Quête Principale Kyana N°2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bonne fête Kyana
» Kyana [Chevalière D'Émeraude]
» Zanaelle
» Kyana Mayers
» Est-ce un avion? Est-ce un oiseau? Non, c'est... (PV Kyana Mayers) (Terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imaginary Rebirth :: Océan Spatial :: Solo :: Océan Spatial-